Partagez | .
 

 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mar 4 Mar - 7:43

'cause I'm into deep.

Complètement sous le choc de la nouvelle que je venais d'apprendre, j'avais eu besoin de prendre un peu l'air. J'avais donc décidé de sortir marcher et respirer un peu d'air frais. J'ignore pourquoi mes pas m'ont menés jusqu'à la maison de Vicky, mais c'était devant chez elle que je me trouvais désormais. Vu l'heure qu'il était je me doutais bien qu'elle était endormie - à moins qu'elle soit sortie faire la fête mais bizarrement j'en doutais - et que j'allais devoir la réveiller si je voulais lui parler. Je la connaissais depuis de nombreuses années maintenant, on était tout gosse d'ailleurs. Et puis notre relation avait évolué avec le temps.

Prenant donc un petit caillou que je trouvai dans son jardin, je le lançai contre la fenêtre de sa chambre avant d'attendre quelques instants. Je sais, je regardais trop la télé mais j'avais toujours voulu faire cela alors il fallait bien que cela arrive un jour. Et, quand je réalisai qu'elle n'allait pas venir répondre, je lançai un deuxième caillou. Puis un troisième et finalement un quatrième. Habituellement je n'aurais pas insisté, mais là il fallait vraiment que j'en parle à quelqu'un. J'allais devenir papa, bordel.

Et honnêtement, je ne me voyais pas l'annoncer tout de suite à ma mère, cette dernière était déjà bien trop occupée à gérer ses propres problèmes et Charlie, mon petit frère de trois ans. Et savoir aussi que je pourrais en parler à ma brune préférée sans qu'elle ne me juge m'aidait également. Puis même si elle m'engueulait je pourrais me défendre, puisque j'avais pris personnellement toutes les précautions du monde. Victoria le savait de toute manière, puisqu'il nous arrivait à nous aussi de nous autoriser deux-trois petits plaisirs (a)

Lorsque je pus enfin entrer dans son humble demeure, je ne lui lançai même pas ma petite blague habituelle et très lourde à la fois. La même que je faisais depuis son accident de voiture "Salut ma petite Vicky, tu te souviens de moi?" Ouais je sais, c'est nul. Mais elle ne l'avait jamais pris mal, peut-être parce qu'elle avait compris que c'était une manière personnelle de dédramatiser les choses. J'aurais eu beaucoup de mal à me remettre de sa mort.

« Je suis dans la merde » murmurai-je simplement.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mar 4 Mar - 11:36


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


Un grognement s'échappe de ma gorge alors que je me retourne dans mon lit tout en plaçant mon oreiller au dessus de ma tête, plaqué de chaque côté sur mes oreilles. J'avais d'abord cru rêvé en entendant un son mate taper contre ma fenêtre. Puis il y avait eu un second coup, et là, cela ne pouvais pas être une coïncidence. Je n'ai pas répondu tout de suite, pensant que la personne, qui qu'elle soit, me laisserait tranquille. Je voulais dormir bordel ! Mais au bout du quatrième... Oui, je crois que c'était le quatrième, j'ai fini par me lever, bien décidée à pousser une gueulante contre mon invité surprise. Je pousse un peu le rideau de la fenêtre de ma chambre et regarde en bas... Et je ne vois rien. Soit c'est une blague, soit cette personne à déjà pénétrée dans l'immeuble pour se rendre chez moi. J'aimerais bien penser que la première hypothèse est la bonne, mais ne voulant pas me recoucher pour rien, je me rends à la porte d'entrée et l'ouvre en attendant de voir qui va débarquer. J'ai beau être en pyjama, avec mon mini short rose fluo et mon débardeur troué, je m'en contre fou. Je veux juste renvoyer cette personne d'où elle vient et retourner sous ma couette. Je n'attends pas longtemps avant de voir une tête familière passer le pas de ma porte. Valentin, ou Tintin comme j'aime bien l'appeler. Je le connais depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Mais c'est la première fois que je le vois comme ça... Depuis le divorce de ses parents en tous les cas. Comme pour me prouver que je n'ai pas tord de m'inquiéter, il ne me balance même pas sa petite blague habituelle dont il me gratifie à chaque fois qu'il me voit depuis que je suis sortie du coma. Je ravale toutes les insultes que j'avais donc en stock pour lui faire payer de m'avoir réveillé en pleine nuit et ferme la porte, prête à l'écouter. « Je suis dans la merde ». C'est à peine si je l'ai entendu tellement le son de sa voix est basse, mais je ne doute pourtant pas avoir compris. « D'accord. Où tu as enterré le cadavre ? ». Je m'approche de lui, un sourire malicieux sur les lèvres. J'essaie de détendre l’atmosphère. Après tout, je ne pense pas qu'il ait réellement tué quelqu'un alors je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de si grave. « Allez Tintin, ça ne peux pas être si moche, si ? ». Je lui prends la main et l'invite à s'installer sur le sofa du salon. Puis je m'assoie à côté de lui. J'espère qu'il dramatise un peu la situation, mais si ce n'est pas le cas, je me tiens prête à être là pour lui. Quoi qu'il arrive.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 7:06

'cause I'm into deep.

Je ne sais pas trop quelle tête j'avais en arrivant, mais cela ne devait pas être très glorieux. Non seulement j'étais encore sous le choc de la nouvelle, mais en plus je n'avais pas dormi depuis presque 24h et j'avais quelques pourcentage d'alcool dans le sang. Au moins je n'avais pas fait peur à Victoria en arrivant et elle ne s'était pas enfuie en courant une fois que j'étais entré dans son appartement, c'était déjà ça de gagné. D'ailleurs, comment était-il possible qu'elle soit déjà à la porte de son appartement pour m'accueillir? Bon j'avais réalisé la chose un peu trop tard, après avoir prononcé cette phrase qui ferait lieu de bonjour pour aujourd'hui. J'espérais qu'elle me pardonnerait.

« D'accord. Où tu as enterré le cadavre ? »

Malgré moi, je ne pus m'empêcher de sourire doucement à cette petite plaisanterie. J'avais vraiment bien fait de venir chez elle, mais je n'en n'avais jamais douté. Notre relation avait toujours été un peu bizarre, entre amitié, tendresse et attirance physique. Mais nous étions toujours présents l'un pour l'autre.

« Allez Tintin, ça ne peux pas être si moche, si ? »

Je la laissai me guider sur le canapé de son salon en me prenant la main, sur lequel je me laissai tomber machinalement. J'avais levé les yeux en l'entendant utiliser mon surnom. Au début je ronchonnais quand elle m'appelait comme cela, ayant l'impression de voir le fameux propriétaire de Milou se matérialiser devant moi, mais à la longue j'avais fini par laisser tomber.

« Si... »

Je soupirai doucement et me saisis de sa main, avant de me mettre à jouer machinalement avec ses doigts. Bizarrement les choses avaient un peu du mal à franchir mes lèvres, comme si le fait d'en parler rendrait les choses encore plus réelles qu'elles ne l'étaient déjà. Je savais bien sûr que Victoria ne me jugerait pas, mais quand même. Dans quelle merde je m'étais encore fourré moi?

« Mais le truc c'est que je ne sais pas quoi faire Vicky... J'ai déjà du mal à t'en parler, et tu es la seule personne à qui j'ai envie de le faire. »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 7:35


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


Apparemment, j'avais réussi à détendre l'atmosphère avec ma petite plaisanterie. Mais ça n'a vraiment pas duré longtemps. En même temps, ça a toujours été lui le type doué pour les blagues. Pas moi. Pour réconforter les gens, je suis une quiche. Et pourtant, ça ne m'empêche pas d'essayer quitte à me casser la figure en beauté. Après tout, c'est l'intention qui compte non ? Il se met à jouer avec mes doigts, probablement un geste nerveux qui ne fait que m'inquiéter encore plus. « Si... ». Mais encore ? J'ai envie de le secouer comme un prunier pour qu'il crache le morceaux. Mais je prends sur moi, je sais très bien qu'il va finir par rajouter quelque chose. Autant ne pas le brusquer. Même si j'en ai très très envie. Oui, je suis irritable et impatiente quand je suis fatiguée et que je manque de sommeil, mais c'est de sa faute, pas de la mienne. « Mais le truc c'est que je ne sais pas quoi faire Vicky... J'ai déjà du mal à t'en parler, et tu es la seule personne à qui j'ai envie de le faire. ». Qu'est-ce qui a bien pu se passer pour qu'il soit dans un état pareil ? Je sais déjà qu'il n'a vraiment pas tué quelqu'un puise qu'il a sourit à ma petite blague de toute a l'heure... Puis... « Attends... Tu es malade ? ». Évidemment, par malade je n'entends pas une petite angine ou un petit rhume. Mais quelque chose de bien plus grave. Je ne vois pas trop ce que ça pourrait être d'autre. Je pense au sida, aux hépatites, aux ist et tout le toin toin. Je suis pourtant bien placée pour savoir qu'il se protège et qu'il n'est pas aussi imprudent. Mais un accident est si vite arrivé. Un préservatif qui se craque, on en entend parler tout le temps. Puis je pense à Zippora et le polichinelle qu'elle a dans le tiroir. « Soit tu as le sida, soit tu as foutu une fille en cloque, sinon je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de si dramatique. ». Je devrais tourné sept fois la langue dans ma bouche avant de parler. Mais la fatigue ne m'aide pas a réfléchir. Je pense alors à sa mère dépressive. Elle n'aurait quand même pas fait une connerie ? Et par connerie j'entends quelque chose qui implique une corde, des médicaments ou un flingue pour faire plus radicale. J'ai la tête en ébullition. Tellement de scénarios catastrophes se déroulent dans mon crâne en ce moment que je crois que j'aurais bien besoin d'une aspirine. Mais ce n'est pas le moment de craquer, alors je reporte mon attention sur lui et en voyant la tête qu'il fait, je me stop net. « J'ai dis quelque chose qui ne fallait pas ? ».


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 8:39

'cause I'm into deep.

Je savais que ce que j'étais en train de raconter ne devait pas avoir grand sens pour Victoria, mais je ne savais vraiment pas par où commencer. Il faut bien dire que j'étais complètement perdu moi-même, alors forcément cela n'aidait pas pour raconter ce qu'il se passait. Aussi, je fus particulièrement heureux lorsque ma petite Vicky décida de me faciliter la tâche en me posant deux ou trois questions.

« Attends... Tu es malade ? » Je levai les yeux au ciel, avant de secouer la tête de droite à gauche. Bon c'est vrai que je ne l'aidais pas en même temps. Quoique j'avais un peu l'impression d'avoir de la fièvre depuis que j'avais appris cette nouvelle. « Non, je ne suis pas malade. Enfin... Sauf un reste de toux que Charlie m'a refilé. » Mais je n'étais pas sûr que cela ce que Victoria entendait lorsqu'elle me demandait si j'étais malade. Je cherchais moi aussi à détendre un peu l'athmosphère, parce que si on continuait comme ça je n'étais pas sûr que mes nerfs allaient tenir longtemps. Je passai machinalement ma main inutilisée sur mon visage puis dans mes cheveux, avant de soupirer doucement.

« Soit tu as le sida, soit tu as foutu une fille en cloque, sinon je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de si dramatique. ».

Mon dieu, elle venait vraiment de dire ça? Je reportai mon attention sur elle avec des yeux légèrement écarquillés. Mais elle ne semblait pas avoir réalisé qu'elle avait tapé dans le mille, puisqu'elle continuait de réfléchir sur ce qu'il avait bien pu m'arriver. Je ne prononçai pas un mot pour ma part, jusqu'à ce qu'elle ne finisse par reporter enfin son attention sur moi. Et je devais faire une sacré drôle de tête, parce qu'elle se figea à son tour avant de rouvrir la bouche.

« J'ai dis quelque chose qui ne fallait pas ? »

Je fronçai doucement les sourcils et secouai une nouvelle fois la tête, avant de reporter mon attention sur sa main dans la mienne. Non elle n'avait pas dit quelque chose qu'il ne fallait pas, on ne pouvait pas exactement dire cela. Mais je passai une nouvelle fois ma main dans mes cheveux, comme si cela allait m'aider à m'éclaircir les idées tiens, avant de lui répondre. Sans réellement savoir quoi dire d'ailleurs, et cela avait tendance à m'emmerder parce qu'habituellement j'étais connu pour avoir la langue bien pendue.

« Non. Mais tu as mis le doigt sur la bonne chose. Je... Il semblerait qu'une fille soit enceinte par ma faute » finis-je par avouer. « C'était il y a quelques semaines, et honnêtement je ne me souvenais même pas d'elle. On n'avait même pas échangé nos numéros de téléphone, on s'est recroisés ce soir et c'est là qu'elle me l'a dit. »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 9:06


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« Non, je ne suis pas malade. Enfin... Sauf un reste de toux que Charlie m'a refilé. ». Je lève les yeux au ciel, ne pouvant m’empêcher de sourire malgré l'inquiétude qui me gagne peu à peu. Si il n'était pas déjà entrain de faire joujou avec ma main, je lui aurais bien foutu une petite tape bien placée dans les côtes. De toute façon, avec ma force de mouche, ça ne lui aurait pas fait grand chose, juste pour marquer le coup quoi. Et l'autre main... Bah je n'y ai juste pas pensé. Après tout, je suis droitière, pas gauchère. Je continue alors avec toutes les idées qui me passent par la tête. Les déballant comme elles me viennent sans même faire attention à ses réactions... Jusqu'à ce que j'y fasse attention justement. Et que je me décompose sur place. J'avais évidemment touché une corde sensible. Victoria ou l'art de mettre les pieds dans le plat. Mais j'avais raison sur quoi ? Sur le sida ou sur la grossesse ? Il n’arrêtait pas de toucher ses cheveux. Encore un autre geste nerveux. Il les accumulait ce soir dit donc. Moi, je me la ferme avant de dire une énième connerie que je pourrais regretter et j'attends que lui, il l'ouvre. « Non. Mais tu as mis le doigt sur la bonne chose. Je... Il semblerait qu'une fille soit enceinte par ma faute. C'était il y a quelques semaines, et honnêtement je ne me souvenais même pas d'elle. On n'avait même pas échangé nos numéros de téléphone, on s'est recroisés ce soir et c'est là qu'elle me l'a dit. ». J'en reste sans voix pendant quelques secondes. J'avais beau avoir énoncé l'idée qu'il ait engrossé une fille, je ne m'attendais pas à ce que se soit vrai. Tout mon entourage avait décidé d'avoir un gosse ou quoi ? Et quand je retrouve enfin la parole, j'aurais mieux aimé me la fermer. « Bordel, t'as pas de chance toi ! ». En même temps, c'est vrai. D'accord, c'était un coureur de jupons, mais je ne connaissais personne d'aussi prudent que lui en ce qui concerne la protection dans ce genre de situation. Je secoue la tête et me ressaisie. Pour le coup, j'étais on ne peut plus réveillée. Je prends les deux mains de Valentin dans les miennes, me place bien en face de lui par terre et plante mes yeux dans les siens. « Déjà, je veux que tu retires tout de suite ce que tu viens de dire. Cette fille, elle n'est pas enceinte par ta faute. Il faut être deux à ce que je sache. Elle est autant responsable que toi dans cette histoire. ». Je ne sais pas si ce soir là il était trop plein pour penser à mettre une capote ou si cette dernière a craqué. Mais dans l'un ou l'autre des cas, ce n'est pas que de sa faute. Si il n'a pas mis de préservatif, la fille également aurait pu y penser. Et s'il en a mis un et qu'il a craqué, alors il existe la pilule du lendemain que ladite fille aurait immédiatement dû aller chercher dans la pharmacie du coin. Alors il est peut être en partie responsable, mais elle l'est autant que lui. Si ce n'est pas plus. « Et deuxièmement, tu sais que quoi qu'il se passe, je serais là. ». Après tout, ce n'est pas dit qu'elle le garde cet enfant, et si c'est le cas, il est hors de question qu'il soit seul dans cette histoire. Je ne l'ai jamais laissé tomber et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait arriver.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 9:30

'cause I'm into deep.

« Bordel, t'as pas de chance toi ! »

J'émis un petit bruit en levant les deux sourcils, certifiant que je pensais exactement la même chose. Je ne savais pas ce que je lui avais fais au petit Jésus, mais il semblait m'en vouloir ces derniers temps. En tout cas, cette phrase était une très bonne synthétisation de ce que je pouvais penser et ressentir. Je n'ouvris pas la bouche cependant, et je vis du coin de l'oeil que Victoria secouait la tête à côté de moi. Apparemment, elle aussi semblait sous le choc de cette nouvelle.

Mais elle fini par se reprendre et je la regardai prendre mes deux mains dans les siennes, avant de s'installer en face de moi et de planter ses yeux dans les miens. Je n'eus aucun mal à y lire le sérieux de ce qu'elle s'apprêtait à me dire à l'intérieur. Il faut bien dire que j'avais pris l'habitude de lire ce qu'elle voulait me dire quand nous ne pouvions pas réellement parler.

« Déjà, je veux que tu retires tout de suite ce que tu viens de dire. Cette fille, elle n'est pas enceinte par ta faute. Il faut être deux à ce que je sache. Elle est autant responsable que toi dans cette histoire. »

Puisque je ne pouvais plus passer ma main dans mes cheveux, je me mordis la lèvre avant d'acquiescer doucement d'un signe de tête. C'est vrai que je n'étais pas le seul responsable là-dedans, mais quand même. Cela allait bien chambouler ma vie quand même. Est-ce que j'étais censé abandonner mes études et mon rêve de célébrité grâce à ma musique? C'était ce pourquoi j'avais toujours travaillé et la seule chose qui m'intéressait, mais en même temps je ne pouvais pas laisser mon rejeton crever la dalle.

« Je sais qu'on s'est protégés, tu sais très bien comment je suis, je ne rigole pas avec ce genre de choses... Et je ne le fais pas seulement pour les bébés, surtout avec les gens que je ne connais pas. »

J'étais formel sur la chose, jamais je n'aurais pris le risque de quoique ce soit. Bon après je ne savais pas si Alyssane prenait la pilule ou quoi que ce soit, habituellement ce n'était pas le genre de questions que je posais aux filles avec lesquelles je couchais. Enfin, celles que je savais que je ne reverrais pas par la suite, du moins.

« Et deuxièmement, tu sais que quoi qu'il se passe, je serais là. »

J'avais du froncer les sourcils sans m'en rendre compte, parce que je sentis tout mon visage se détendre lorsqu'elle prononça cette phrase. Je lui adressai même un sourire, sachant parfaitement que chacun des mots qu'elle venait de dire étaient pensés. Ce n'était pas pour rien que je m'étais pointé ici pour tout lui avouer à elle après tout. Victoria avait toujours fait parti de ma vie, et j'espérais bien qu'elle en ferait toujours parti. En tout cas si elle venait à disparaitre, j'irais la chercher par la peau du cou où elle irait se cacher.

« Je sais » répondis-je doucement toujours en souriant. « Tu es la seule à savoir tout ça, mis à part cette fille et moi. Ce n'est pas pour rien que je suis venu te voir toi. »

Je n'osais pas imaginer la réaction qu'aurait ma mère lorsque je lui annoncerais la chose. Combien de fois m'avait-elle fait jurer de ne pas avoir d'enfant non désiré? Tirant sur ses deux mains, je fis se relever Victoria, avant de l'attirer sur mes genoux et de passer mes bras autour de sa taille. Même si je ne le disais pas à haute voix, j'avais besoin d'un câlin et Vic' me servira de doudou pour l'occasion.

« Je ne sais pas quoi faire » avouai-je au bout de quelques instants en jouant avec ses boucles brunes. « Je ne suis pas fait pour être père, moi, regarde ma vie! A part faire la fête et draguer je ne fais rien, mis à part ma musique. »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 10:04


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« Je sais qu'on s'est protégés, tu sais très bien comment je suis, je ne rigole pas avec ce genre de choses... Et je ne le fais pas seulement pour les bébés, surtout avec les gens que je ne connais pas. ». Oui, j'étais effectivement bien placé pour le savoir. Lui comme moi n'avions jamais pris aucun risque en ce qui concerne ce sujet. Alors même qu'on se connaît depuis qu'on est en couche culotte et qu'on sait qu'on a rien à craindre l'un comme l'autre à propos de maladies diverses, ça ne nous empêchait pas d'utiliser une capote à chaque fois alors même que j'étais sous pilule. Risque zéro. Enfin le risque zéro n'existe pas mais n'ayant jamais été dans la situation dans laquelle il se trouve actuellement, je n'avais pas de quoi m'en plaindre. Anyway, apparemment  j'avais tapé juste puisque que son visage se détend à vue d’œil alors que j'essaie de la rassurer. Je ne sais pas ce qu'il va se passer par la suite, mais ce que je sais, c'est que je serais là pour l'épauler en cas de coup dur. « Je sais. Tu es la seule à savoir tout ça, mis à part cette fille et moi. Ce n'est pas pour rien que je suis venu te voir toi. ». Je souris. Je pense que j'aurais fait la même chose si nos places avaient été inversé. Si c'est moi qui avait un polichinelle dans le tiroir et pas lui qui avait engrosser une fille dont il ne se souvenait même plus jusqu'à ce soir. Je pense qu'il serait également la première personne que j'aurais été voir, à qui j'aurais été parler, à qui je me serais confiée. C'est alors qu'il me fit me relevé pour m'installer sur ses genoux. A côté de lui, j'avais l'air d'une pauvre petite chose fragile et sans défense. Même si on savait bien l'un comme l'autre que j'étais loin d'être fragile et dans défense. Alors qu'il se met à jouer avec mes cheveux, complètement en pétard soit dit en passant, le passe un bras derrière son cou tout en me blottissant contre lui. Je sais qu'il a besoin de moi en ce moment, il n'a pas besoin de me le dire pour que je comprenne. « Je ne sais pas quoi faire. Je ne suis pas fait pour être père, moi, regarde ma vie ! A part faire la fête et draguer je ne fais rien, mis à part ma musique. ». J'avoue que je ne sais pas trop quoi lui dire. Je vous avais bien dit que j'étais d'une nullité incroyable quand il s'agissait de rassurer les gens. Pourtant, j'essaie de faire de mon mieux. « Tu sais, ce n'est pas dit qu'elle le garde le gosse. Elle t'en a parler de ça ? De ce qu'elle avait l'intention de faire ? ». Parce qu'après tout, au lieu de lui balancer à la figure qu'il allait être père, elle aurait au moins pu lui demander ce qu'il en pensait ou l'informer sur la décision qu'elle avait prise à propos de ça. Mais sans vouloir être méchante, elle n'avait pas l'air très fut-fut cette fille pour tomber enceinte alors qu'ils avaient utilisé une capote. Vu qu'elle savait qu'elle avait craqué, elle n'avait qu'à se rendre à la pharmacie ou à l'hôpital pour se procurer la pilule du lendemain et pouf, plus de bébé. C'est magique le vingt et unième siècle. « Et puis, même si tu deviens père, tu ne seras pas tout seul. Je veux dire que tu as ton entourage. Et puis elle, c'est sa mère aussi, elle devra s'en occuper également. En plus de ça tu auras des aides financière tout ça tout ça. ». Je ne m'y connais pas trop dans ce domaine, donc je m'arrête avant de m'aventurer en terrain inconnu. « Et puis, je suis sûre que tu y arriveras. J'ai confiance en toi. ».


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 10:21

'cause I'm into deep.

Victoria avait toujours été là pour moi, tout comme j'avais toujours été là pour elle. Il est vrai que le fait que l'on se connaisse depuis la crèche pouvait aider à ce que l'on s'entende bien. Et surtout qu'on se comprenne rapidement, c'était malgré tout rassurant d'avoir quelqu'un sur qui on pouvait compter pour quoique ce soit. Vicky était un peu ma personne, si on pouvait dire les choses comme ça. Mais je n'aimais pas trop parler de mes sentiments, alors je ne le lui avais jamais réellement dit. Je préférais les preuves et les gestes plutôt qu'autre chose, c'est pour cela que j'étais allé la voir tous les jours lorsqu'elle avait eu son accident.

Avant de lui parler de mes doutes, je crus bon et nécessaire de lui confirmer que dans mes souvenirs nous nous étions protégés. Peut-être que j'hallucinais, mais c'était une conviction que j'avais. Et puis je n'étais pas si bourré que cela en plus.

« Tu sais, ce n'est pas dit qu'elle le garde le gosse. Elle t'en a parler de ça ? De ce qu'elle avait l'intention de faire ? »

Je soupirai doucement avant de répondre par l'affirmative en secouant la tête. Oui nous en avions parlé et elle semblait être sûre de sa décision. Je n'avais pas à dire grand chose finalement, après tout c'est elle qui porterait l'enfant et je n'avais pas à décider à sa place. Je n'étais pas le genre d'hommes affreux qui poussaient la personne qui portait leur enfant à avorter.

« Ouais, on en a parlé. Elle veut le garder apparemment, et je ne vais pas la forcer à avorter non plus... » Je soupirai doucement une nouvelle fois, enroulant une de ses mèches de cheveux autour de mon doigt. Certes ses cheveux étaient dans une drôle de coupe de cheveux, mais en même temps je l'avais réveillée en pleine nuit. Et malgré tout, je trouvais cela assez mignon, il arrivait que je la taquine par rapport à cela lorsque je me réveillais à ses côtés au petit matin.

« Et puis, même si tu deviens père, tu ne seras pas tout seul. Je veux dire que tu as ton entourage. Et puis elle, c'est sa mère aussi, elle devra s'en occuper également. En plus de ça tu auras des aides financière tout ça tout ça. »

Je fis une petite moue et haussai doucement les épaules. Malgré le fait que je m'occupais très souvent de Charlie, je n'y connaissais rien au niveau administratif et tout ce bordel de papelard. C'était la seule chose dans laquelle ma mère touchait encore quelque chose, et honnêtement j'en étais bien content. Et allez savoir pourquoi, je sentais que j'allais devoir en remplir du papier. Et pas pour écrire de belles chansons ou composer de belles mélodies pour le coup...

« Et puis, je suis sûre que tu y arriveras. J'ai confiance en toi. ».

« T'es gentille » souris-je en déposant un baiser sur sa joue. « Je suis désolé de t'avoir réveillée à une heure pareille d'ailleurs, mais il fallait vraiment que j'en parle à quelqu'un. Et je ne voyais personne d'autre que toi... Je peux appeler ton patron pour t'excuser si tu travailles demain » ajoutai-je avec un petit sourire avec de glisser un doigt dans un des trous de son débardeur qui se trouvait dans son dos. Je savais que Vic' était un peu sensible aux chatouilles, mais cela ne m'empêcha pas de faire glisser mon doigt sur sa peau à cet endroit.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 10:54


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« Ouais, on en a parlé. Elle veut le garder apparemment, et je ne vais pas la forcer à avorter non plus... ». Bon au moins, il savait à quoi s'attendre. Et il avait neuf mois pour s'y préparer. « Vois le bon côté des choses, pour chanter des chansons à ton gosse, tu seras le meilleur papa du monde. ». Encore une fois, j'essayais de détendre l'atmosphère, mais j'en avais marre de cette discussion sérieuse. Par marre dans le sens où ça me fait chier, mais marre dans le sens où je pense qu'il a besoin de penser à autre chose ce soir. Maintenant qu'il a vidé son sac et soulager ce poids qu'il avait sur les épaules, il avait bien besoin de décompresser un peu. Et moi aussi d'ailleurs. « T'es gentille ». Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un petit rire face à cette affirmation. Ça me paraît tellement... Je ne sais pas... Banal. Il dépose alors un baiser sur la joue et je me laisse aller un peu plus contre lui. « Je suis désolé de t'avoir réveillée à une heure pareille d'ailleurs, mais il fallait vraiment que j'en parle à quelqu'un. Et je ne voyais personne d'autre que toi... Je peux appeler ton patron pour t'excuser si tu travailles demain ». Je me retourne alors vers lui, toujours assise sur ces genoux, un sourire amusé aux lèvres. « On est plus à l'école maintenant tintin. Fini l'époque où l'on se faisait passer pour nos parents respectifs pour sécher les cours et aller faire des conneries dans le parc. Et puis, pour des situations comme celle là, tu peux me réveiller toutes les nuits je serais toujours là. Je ressemblerais à un zombie à cause du manque de sommeil, mais je serais là. ». C'est alors que je fis un bon en avant. Dire que j'étais chatouilleuse était un euphémisme. Je tente d'attraper sa main, sans succès. « Hey ! Tu ne trouves pas qu'il a déjà assez de trous dans mon débardeur, pas le peine de les agrandir davantage ! ». J'avais beau savoir que protester avec Valentin était comme essayer de tuer une mouche avec un bout de ficelle dans le noir, je ne pouvais pas m'en empêcher. Quand il avait quelque chose en tête, impossible de lui mettre cet idée ailleurs. On se ressemblait sur pas mal de points en fait. Alors je fais la seule chose que je sais faire... Jouer de mes charmes. Je n'en suis pas fière, mais je sais qu'au moins, je n'aurais pas à subir un séance de torture à coup de chatouilles dans les zones sensibles. Je me mets à califourchon sur lui, agrippant ses deux mains avant de les écarter le plus loin possible de moi. Je sais que s'il en a envie, il pourrait se dégager en deux ou trois mouvements. Espérons seulement qu'il n'en ait pas envie. Je m'approche de son oreille avant de lui murmurer quelques mots. « Et maintenant, tu fais comment monsieur Hart ? ».


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 11:14

'cause I'm into deep.

C'est vrai qu'Alyssane et moi nous ne nous étions pas tellement pris la tête pendant des plombes pour savoir si on allait garder cet enfant ou non. Elle m'avait dit vouloir le garder et je n'avais pas tenté de la faire changer d'avis, je n'avais pas envie de me retrouver avec une fille traumatisée par son avortement sur les bras, égoïstement. Et en plus, je ne voulais pas jouer les pères absents et un peu con comme l'avait pu être le mien. J'avais la chance de savoir quoi faire pour éviter de réitérer ces erreurs, alors autant faire les choses correctement.

« Vois le bon côté des choses, pour chanter des chansons à ton gosse, tu seras le meilleur papa du monde. »

Je rigolai une nouvelle fois avant de lever les yeux au ciel. C'est vrai que ce gamin avait de la chance finalement (a) Et puis je lui éviterai les chansons bateaux genre Frères Jacques ou Colas mon petit frère. Parce que bonjour les chansons hein. Je n'aurais cas réutiliser celles que j'avais faites pour Charlie, je devais bien avoir gardé ces papiers quelque part. J'étais pire qu'une fille quand il s'agissait de la musique, je gardais toujours tout. D'ailleurs, mon premier médiator était toujours en ma possession et me servait de porte-bonheur.

Je m'excusai par la suite de l'avoir réveillée à une heure pareille, et lui proposai malicieusement de téléphoner à son patron pour l'excuser de sa probable absence de demain matin. Cela sembla amuser Victoria autant que moi d'ailleurs, puisqu'elle se retourna dans ma direction avec un sourire amusé affiché sur son visage.

« On est plus à l'école maintenant tintin. Fini l'époque où l'on se faisait passer pour nos parents respectifs pour sécher les cours et aller faire des conneries dans le parc. Et puis, pour des situations comme celle là, tu peux me réveiller toutes les nuits je serais toujours là. Je ressemblerais à un zombie à cause du manque de sommeil, mais je serais là. »

Je souris doucement à ces souvenirs-là, c'est vrai qu'on en avait fait des conneries quand on était gosses à l'époque. C'était un peu le bon temps finalement, le temps de l'insouciance et tout cela. Quoique je n'avais pas réellement de quoi me plaindre au niveau de ma vie actuelle, même si un gros imprévu venait de se mettre au travers de mon chemin.

« J'aurai à mes côtés un zombie sexy alors » déclarai-je en lui faisant un clin d'oeil.

Bah quoi? Elle est jolie ma Victoria d'abord, je ne m'étais jamais gêné de le lui dire d'ailleurs. Et puis elle le savait parfaitement après tout, il fallait ne pas avoir les esprits clairs pour ne pas la trouver jolie. Je rigolai lorsqu'elle sursauta en sentant mon doigt lui caresser le dos, et encore plus lorsqu'elle tenta de s'emparer de ma main. Vainement, naturellement.

« Hey ! Tu ne trouves pas qu'il a déjà assez de trous dans mon débardeur, pas le peine de les agrandir davantage ! »

Je levai les yeux au ciel mais ne m'arrêtai pas pour autant, essayant même de la chatouiller de l'autre côté. Je perdis cependant un peu la bataille lorsqu'elle se retourna pour s'asseoir à califourchon sur mes genoux. Mes deux mains dans les siennes, dans le but évident que j'arrête de la chatouiller. Malgré moi, je ne pus m'empêcher de sourire malicieusement devant un tel geste. Pourquoi cherchait-elle à se défendre alors qu'elle savait que j'étais capable de la soulever que d'une seule main?

« Et maintenant, tu fais comment monsieur Hart ? »

Elle venait de murmurer cette phrase à mon oreille, et je sentis une vague de frisson me parcourir l'échine. Je vous avais dit qu'elle était parfaitement consciente de son pouvoir de séduction, non? Finalement si je lui avais dis moins souvent qu'elle était jolie, sexy ou autre, peut-être que je gagnerais ce genre de petite bataille plus souvent (a)

« J'ai peut-être une idée » souris-je doucement avant de dégager une de mes mains de sa prise.

Je la fis glisser sur sa joue puis le long de son cou jusque dans sa nuque, avant de rejeter quelques mèches de cheveux pour dégager le creux de son cou. J'y déposai quelques baisers, connaissant à force son point faible, tout en faisant glisser mes ongles sur ses hanches.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 11:59


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« J'aurai à mes côtés un zombie sexy alors ». J'avais arrêté de démentir cette affirmation il y a de ça des années. A force de se faire entendre dire que l'on est jolie, on fini par y croire un minimum. Et puis, si a l'époque je n'aimais pas mon corps d'adolescente, j'avais grandi maintenant. J'avais appris à m'aimer telle que je suis. Aussi bien physiquement que dans ma tête. Hormis les jolies cicatrices blanches qui ornaient chacun de mes avant-bras, je n'avais pas vraiment de quoi me plaindre. Mais mon acolyte ici présent avait également du charme, et il le savait aussi bien que moi. D'ailleurs, lui, il en jouait même pour mettre les filles dans son lit. Autant dire qu'il avait pleinement conscience de ses atouts non négligeables. Mais il a raison, quand on a des avantages, autant en profiter. C'est d'ailleurs ce que je suis entrain de faire en ce moment même. « J'ai peut-être une idée ». Il reprend alors le contrôle d'une de ses mains pour dégager quelques mèches de cheveux tombant sur mon visage avant de la faire glisser jusqu'à ma nuque, ayant pour effet de me procurer de doux frissons là où ses doigts se posaient. Sachant très bien ce qui allait suivre, et ne voulant en aucun cas protester, bien au contraire, je penche un peu ma tête en arrière pour lui laisse la voie libre. Un petit gémissement s'échappe de mes lèvres sous l'effet de ses baisers. Les choses ont bien changé depuis notre première fois. Ou du moins de ma première fois, je ne sais pas si c'était la sienne. Il faudrait que je lui pose la question un jour. Un jour, mais pas maintenant. En plus d'avoir laissé notre libido d'ado derrière nous, nous savions très bien ce que nous faisions maintenant. Tandis qu'à l'époque, pas du tout. Enfin si, on savait ce qu'on faisait, mais sans « savoir » ce que l'on faisait. Aujourd'hui, nos gestes ne sont plus si approximatifs. Ils sont plus précis et plus efficaces. Je laisse alors tomber sa main encore prisonnière dans la mienne et pose chacune d'elle de chaque côté de son bassin. Passant doucement ces-dernières sous son tee-shirt, le remontant au rythme de mes mouvements, finissant par le passer par dessus sa tête et le balancer au pied du sofa. C'est alors à mon tour. Je dépose un baiser sur le haut de son torse, remontant lentement, très lentement le long de son cou, suivant ensuite la ligne de sa mâchoire jusqu'à arriver à ses lèvres dont je mordille la lèvre inférieure au lieu de les embrasser. Quitte à jouer, autant jouer jusqu'au bout. Alors que je passe un bras derrière sa nuque, passant ma main dans ses cheveux, j'approche une nouvelle fois mes lèvres de son oreille. « J'espère que tu as une capote sur toi. ». Pas que je n'en ai pas chez moi, mais je n'en ai pas sous la main. La boite de préservatifs la plus proche se trouvant dans la salle de bains. Et la salle de bains, c’est loin.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Mer 5 Mar - 18:26

'cause I'm into deep.

Comme je vous l'avais déjà dis, je connais Victoria depuis de nombreuses années maintenant. Si bien que je connais ses réactions par coeur, que j'arrive à deviner correctement ses prochaines actions presque à chaque fois et que je connais plusieurs petits trucs sur elle qui me sont très utiles. Comme son manque de défense lorsqu'on se met à lui embrasser le creux de son cou. Et en plus j'aimais particulièrement embrasser cet endroit, j'avais toujours trouvé son parfum particulièrement envoutant. D'ailleurs, elle ne sembla pas contre l'idée puisqu'elle pencha sa tête sur le côté pour m'offrir un peu plus d'espace.

Le petit gémissement qu'elle lâcha lorsque mes lèvres rencontrèrent sa peau me fit sourire, et je ne me privai pas pour recommencer plusieurs fois. Je la connaissais par coeur certes, mais elle était une des seules dont je ne me lassais jamais, et je doutais sincèrement que cela soit le cas un jour. Et pour tout avouer, ce genre de moments m'avaient beaucoup manqué lorsque Mademoiselle était en couple. Je ne savais pas combien de temps elle resterait célibataire, pas très longtemps vu qu'il y avait un sacré nombre de personnes prêts à la courtiser, mais je savais d'ors et déjà que cela ne me plairait pas quand elle serait à nouveau en couple. J'étais assez possessif avec elle, je l'avais toujours été.

Vic' fini par relâcher ma main pour faire glisser les siennes sous mon t-shirt, ses doigts me faisant frissonner à mon tour. Puis mon t-shirt me fut enlever et jeter par terre, ce qui me fit sourire une nouvelle fois. Avant que je ne ferme les yeux quelques secondes en la sentant déposer des baisers sur mon torse pour arriver dans le creux de mon cou, puis remonter par ma mâchoire jusqu'à mes lèvres. Un petit gémissement d'aise s'y échappe d'ailleurs, et j'ouvris à nouveau les yeux lorsqu'elle se mit à me mordiller la lèvre.

« J'espère que tu as une capote sur toi. »

Sa main dans mes cheveux, elle avait prononcé cette phrase de la même manière que la précédente. J'avais toujours au moins un préservatif sur moi, question de principe. Je souris donc malicieusement avant de prendre son menton entre mes doigts et tourner doucement sa tête dans ma direction.

« Tu connais déjà la réponse ma belle » murmurai-je alors que mes lèvres frôlaient les siennes.

Je glissai mes mains sous son débardeur pour le lui enlever à mon tour, avant de bouger pour l'allonger délicatement sur le canapé. Je pris quelques secondes pour sortir le fameux préservatif de la poche arrière de mon jeans, avant de revenir m'intéresser à Victoria. Je n'hésite d'ailleurs pas à me glisser entre ses jambes et à déposer de lents et sensuels baisers sur son ventre avant de remonter à sa poitrine pendant que mes mains font de lents allers-retours sur le côté intérieur de ses cuisses. Comme elle tout à l'heure, je prends tout mon temps pour remonter à ses lèvres, faisant un hommage à mon avis nécessaire à sa poitrine, avant d'embrasser le creux de son cou à nouveau. Je finis néanmoins par l'embrasser pour de bon, déposant mes lèvres sur les siennes au même instant que l'une de mes mains remonta sur sa poitrine que je caressai sensuellement.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Jeu 6 Mar - 11:23


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


Cela faisait un petit moment que Valentin et moi ne nous étions pas laissé aller comme ça. Pour la simple et bonne raison qu'en plus des quelques semaines que j'ai passé dans le coma, j'ai été en couple pendant quasiment un an. Et ça m'avait manqué. Quand je vois que Zippora n'a pas hésité à aller voir ailleurs pendant nos breaks, certes nombreux mais toujours de très courte durée, je regrette de ne pas avoir fait pareil. C'est peut-être moche à dire, mais je le pense pourtant. Je ne dis pas que j'ai perdu un an de ma vie avec elle, parce que malgré tout, j'étais vraiment amoureuse. Mais je regrette de m'être autant engagée dans notre relation et de ne pas avoir profiter de ma jeunesse, comme elle. Alors j'avais bien l'intention de rattraper le temps perdu. « Tu connais déjà la réponse ma belle ». Une bonne nouvelle, parce que franchement je n'avais pas le moins du monde envie de bouger mon popotin jusqu'à la salle d'eau pour m'emparer d'un préservatif. Je l'aurais fait, je n'aurais pas eu le choix, mais je savais très bien qu'il y avait quatre vingt dix neuf pourcent de chances qu'il en ait un sur lui. Le un pourcent restant étant si il l'avait déjà utilisé plus tôt dans la soirée avec une autre fille. Ce qui était également une hypothèse envisageable le connaissant. Valentin avait prit mon menton entre ses doigts pour tourner mon visage vers le sien. Ses lèvres frôlant les miennes, sans pour autant aller plus loin. Si il croyait que j'allais craquer la première, il avait vu la vierge. Je pouvais jouer à ce petit jeu toute la nuit si il le fallait. Je sais être butée quand je veux, même dans une situation comme celle-là. Surtout dans une situation comme celle là. Et encore plus avec lui. Parce qu'il n'est pas seulement un mec avec qui je m'envoie en l'air de temps en temps. Il est bien plus que ça. Et comme le dit le dicton : qui aime bien, châtie bien. Et dieu seul sait à quel point j'aime bien le taquiner celui-là. Il passe alors ses mains sous mon haut, les faisant glisser sur mon ventre pour me retirer le vêtement. D'habitude, je déteste que l'on touche mon ventre. Ne me demandez pas pourquoi, un truc de fille. Mais allez savoir, ce soir, je m'en fous comme de l'an quarante. Il faut croire que j'étais en manque. Ce qui ne serait pas étonnant d'ailleurs. Il fait alors en sorte de m'allonger sur le sofa alors qu'il retire la fameuse protection de la poche de son pantalon avant de prendre place entre mes cuisses. Je le laisse alors redécouvrir mon corps qu'il connaît déjà par cœur alors que je tente tant bien que mal de déboutonner son jeans. Je vous assure, c'est une chose pas si facile quand c'est vous qui êtes en dessous, et qu'en plus la personne du dessus vous distrait toutes les secondes avec de nouveaux baisers et de nouvelles caresses. Si on compte en plus de ça que j'ai deux mains gauches en ce qui concerne les boutons de pantalon, c'est un vrai challenge pour moi. Quand j'en ai enfin fini avec ma tâche, Valentin a enfin atteint mon visage, laissant un sillon brûlant de baisers tout le long de mon ventre, de ma poitrine, de mon cou. Et alors que je sens encore le souvenir de la pression de ses lèvres près de mon oreille, il s'empare des miennes avec une ardeur qui m'avait manqué. J'avais dit qu'il craquerait le premier. Mais ce n'est pas pour me déplaire. Je réponds d'ailleurs à son baiser avec une fougue que j'avais perdu depuis quelques temps. Je passe alors un bras derrière sa nuque, passant ma main dans ses cheveux, exerçant une légère pression comme si je voulais rapprocher encore plus son visage du mien, alors que mon autre main commence à descendre le long de sa colonne vertébrale, arrivant à la limite en sa peau et son jeans. Je passe alors ma main en dessous du tissus pour arriver à la délicieuse courbure de ses fesses. Je mets fin au baiser, un peu à contre cœur. Je suis a bout de souffle. Je n'ai qu'une envie. Sentir sa peau contre la mienne. Le sentir tout entier contre moi. Joignant le geste à la parole, je me tortille sous lui pour retirer mon mini short rose fluo. Et oui, c'est l'avantage d'être en pyjama, beaucoup plus facile de s'en débarrasser qu'un jeans qui vous colle à la peau. Avec un regard éloquent et mon petite sourire malicieux plaqué sur les lèvres, je lui fais comprendre qu'il a intérêt à retirer ce qui lui reste de vêtements illico presto et sans discuter. Je n'ai même pas envie de parler. Je n'en vois pas l'intérêt. De toute façon, je ne sais même pas si j'en serais capable.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Ven 7 Mar - 4:13

'cause I'm into deep.

C'est vrai que se protéger avait toujours été quelque chose de très important pour moi, lors de mes (nombreux) rapports sexuels. J'aimais le sexe, ce n'était un secret pour personne, mais cela ne voulait pas dire pour autant que je devais faire n'importe quoi. C'était une question de respect pour moi-même ainsi que pour la personne que j'avais en face de moi. Et puis je crois pouvoir dire que cela rassurait les filles avec qui je me trouvais de savoir que je pensais moi-même à la protection. Combien de mecs refusaient de se protéger parce que soi-disant cela enlevait du plaisir ou je ne sais quelle connerie. Croyez-moi, quand on savait s'y prendre on ne voyait pas la différence (a)

Si j'étais loin de me douter que j'allais apprendre que j'allais devenir père il y a quelques heures, huh traumatisé, j'étais aussi loin de me douter que je m'apprêterais à coucher à nouveau avec Victoria. C'est vrai que cela faisait un sacré moment, et j'étais assez satisfait de pouvoir remettre le couvert. Même si je n'étais pas du genre à pousser quelqu'un en couple à faire des choses proscrites par l'église, c'était pour cela que je n'avais jamais tenté quoique ce soit pendant que Vic' était avec Zippora. Ou lors d'une de leur pause, et dieu sait ce qu'elles avaient été nombreuses.

Je ne pus m'empêcher de sourire malicieusement lorsque je sens Vicky galérer légèrement avec mon bouton de pantalon, tout en continuant d'embrasser chaque centimètre carré possible de sa peau. Bon j'avoue, je n'ai pas choisi le meilleur des jean qui soit ce soir et je lui complique un peu la tâche, mais cela m'amuse terriblement. Lorsqu'elle y arrive enfin, je ne me prive pas pour l'embrasser passionnément et fougueusement. L'embrasser aussi m'avait terriblement manquer, il y avait une vraie accroche entre nous tant au niveau psychique qu'au niveau physique, et je dois dire que je l'avais un peu oublié avec le temps. Mais c'est vraiment très agréable de le redécouvrir. Et elle s'amuse elle aussi à faire de même, puisque je sens ses mains parcourir mon corps, avant de se glisser sous mon pantalon.

Je souris une nouvelle fois en la sentant se tortiller sous moi et lorsqu'elle se débarrassa elle-même de son mini-short rose, en me regardant avec un petit sourire malicieux qui veut tout dire. Et qui m'amuse beaucoup, définitivement. Il ne me fallut pas de longues explications pour que je comprenne ce qu'elle désirait, et je n'attendis pas une seule seconde pour terminer à mon tour nu comme un verre. Mes mains recommencent à lui caresser le ventre et les hanches, alors que mes lèvres se déposent une nouvelle fois dans le creux de son cou. Comme je vous l'ai déjà dis, cela fait bien plus qu'une année que Victoria et moi n'avons plus fait de choses pas très catholiques ensemble, aussi j'ai un peu hâte de lui montrer les nouvelles choses que j'ai apprises (a)

Souriant malicieusement, je lui adressai un petit clin d'oeil avant redescendre mon visage le long de son corps, déposant des baisers lors de ma descente, jusqu'à ce que mon visage se retrouve entre ses cuisses. Là aussi je déposai plusieurs lents mais sensuels baisers, avant de m'intéresser entièrement à d'autres parties plus sensibles.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Ven 7 Mar - 6:01


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


Je lutte atrocement pour garder mon sérieux alors que je n'ai qu'une envie, c'est d'éclater de rire. Pas que la situation soit drôle ou quoi que ce soit de ce genre, c'est même une situation on ne peut plus sérieuse, mais le romantisme et moi, ça fait bien deux. Je n'y peux rien. Je peux être très fleur bleue quand je suis avec la personne que j'aime ou quand je regarde un film à l'eau de rose, mais je ne suis pas de ce genre de filles qui croient qu'une partie de jambes en l'air ressemble à ce que l'on voit dans les films. Toutes les personnes avec un minimum d'expérience le savent. Je me mords même la lèvre inférieur pour m'empêcher de rire. Pas que je pense que Valentin le prenne mal, il me connaît après tout, il sait comment je suis. Mais je pense que ce serait un peu déplacé. Pourtant, je n'y peux rien. Nous retrouver lui et moi, dans cette situation, après des mois et des mois sans n'avoir rien fait du tout, alors que lui vient d'apprendre qu'il va être papa, et moi qui est un véritable désordre émotionnel... Je ne peux juste pas m'empêcher de voir l'ironie de cette configuration. C'est peut-être à cause de cette ironie d'ailleurs qu'on se retrouve tous les deux à retrouver nos vieilles habitudes. De toute façon, je m'en fou. J'en ai envie et je n'ai pas l'intention de m'en priver. Peu importe que cela se passe pour les bonnes raisons ou non. L'envie de rire me passe, partiellement, quand il se retrouve également dépourvu de tous vêtements. J'avais oublié a quel point il était beau. Enfin non, je n'avais pas oublié parce que même habillé, il a un charme indéniable. Mais sérieux, ce type, il a un corps parfait. Évidemment, comme tout monde, il a des petites imperfections ici et là, mais c'est ces petites imperfections qui le rende si parfait. Et si réel. Il est beau, mais pas comme ces mecs que l'on voit dans les magazines de sous-vêtements qui sont retouchés des pieds à la tête. Il m'arrache tout de même à ma contemplation pour reprendre les choses sérieuses. Parce que oui, je le matais, et je ne m'en cache pas. Alors que je suis toujours à sa merci allongée sur le sofa, il reprend l'exploration de mon corps de ses lèvres. Commençant comme à son habitude par le creux de mon cou et descendant progressivement, alors qu'il place ses mains au niveau de mes hanches et de mon ventre, les caressant du bout des doigts. Il arrive alors à un endroit stratégique entre mes cuisses. Mon corps réagit à ses baisers, comme toujours, en se contractant légèrement. Il sait y faire, il n'y a pas à dire, il n'a pas perdu la main. Mais ça ne m'étonne pas, même si nous n'avions rien fait depuis longtemps ensemble, cela ne veut pas dire que nous n'avions rien fait. Il devait avoir une fille différente tous les soirs dans son lit. Et ce soir c'était moi. Son mode de vie ne me dérangeait pas le moins du monde. Déjà parce que nous n'étions pas en couple, il faisait ce qu'il voulait tout comme moi. Et ensuite, parce que je savais très bien qu'à ses yeux je représentais bien plus que n'importe laquelle de ces filles. Alors que je sens que le feu commence à monter en moi, je l'arrête d'un geste avant de ne plus en avoir le courage ou la volonté. « A mon tour cow-boy... ». Ça ne me dérangeait pas plus que ça d'être en dessous parce qu'après tout, il me fait du bien. Mais de mon point de vue, il n'y a pas de raison qu'il n'y ait que la fille qui ait du plaisir... Et en étant en dessous, c'est un peu dur, voir impossible de prendre les choses en main. Alors on inverse et je me mets à califourchon sur lui. Il n'y a pas à dire, un lit c'est plus pratique, un canapé c'est un peu compliqué pour faciliter les mouvements. Mais on fait avec. Je dépose alors un chaste baiser sur ses lèvres avant de descendre plus bas, déposant mes lèvres le long de la ligne de son torse, descendant de plus en plus bas. Jusqu'à ce que j'arrive à un membre dont la position me dit qu'il a très envie de moi. Je fais alors glisser mon doigt le long de ce membre, chemin que suit ma langue et je le sens se courber sous moi.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Ven 7 Mar - 9:48

'cause I'm into deep.

C'est totalement vrai que je ne m'étais pas privé de m'amuser avec d'autres filles lorsque Victoria était en couple ou après son accident. Mais en même temps, comme dirait l'autre, je n'avais pas de compte à lui rendre. Certes nous étions très proches l'un de l'autre, nous l'avions toujours été, mais nous n'étions pas un couple en nous même. Bon il est vrai que je n'avais jamais eu de vraies histoires d'amour avec les violonistes qui te cassent les pieds et des mots dégoulinants de miel, mais je dois dire que cela ne m'a jamais véritablement intéressé. Je suis sorti une fois un peu plus de deux mois avec la même fille, mais je n'avais pas pu m'empêcher d'aller voir ailleurs. Et je crois qu'elle le savait parfaitement puisque je ne m'en cachais pas tellement. Alors, après ça, j'avais compris que peut-être que me poser n'était pas vraiment pour moi. Et cela me convenait bien comme ça. J'étais jeune et j'avais encore le temps pour penser à ce genre de choses. Enfin, bientôt j'allais avoir une toute autre responsabilité, mais j'espérais que cela ne m'empêcherait pas de continuer à vivre ma vie. En fait, je préférais, égoistement, ne pas m'inquiéter de la chose maintenant. J'étais un peu occupé voyez-vous (a)

J'étais en train de m'amuser avec Victoria, à qui je rappelais que je savais utiliser ma langue pour faire autre chose que raconter des conneries. Et, à la vue de ses réactions, je crois pouvoir vous dire que c'était assez apprécié. Cela dura plusieurs minutes, avant qu'elle ne m'arrête d'un simple geste. Un brin surpris, je la regardai quelques instants, avant de comprendre pourquoi elle avait voulu arrêter lorsque je me retrouvai à mon tour allongé sur le dos sur son canapé.
Et Vic' assise à califourchon sur moi.

« A mon tour cow-boy... »

Je souris lorsqu'elle déposa un baiser sur mes lèvres, avant d'à son tour descendre sur la partie la plus intime de mon corps. Qui se tenait déjà prête pour elle d'ailleurs. Comme elle auparavant, je profitai de ce moment pleinement durant quelques minutes, m'installant un peu plus confortablement dans le canapé et laissant mes mains glisser de temps en temps dans ses cheveux et sur son dos. Avant de l'arrêter à mon tour. Certes nous avions toute la nuit, mais j'avais envie, besoin, de la sentir entièrement contre moi. Je la fis donc remonter à ma hauteur et l'embrassai une nouvelle fois sans plus cacher mon envie. Je nous fis rouler sur le côté et pris quelques instants pour mettre en place cette fameuse protection qu'elle avait mentionné tout à l'heure.

Une fois la chose faite, je glissai une nouvelle fois ma main dans ses cheveux et sur sa nuque en l'embrassant, avant de ne faire qu'un avec elle d'un simple geste.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Ven 7 Mar - 13:13


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


J'avais peut-être un peu perdue la main en ce qui concernait ce domaine mais ça n'avait pas l'air de le déranger. Après tout, j'avais été en couple pendant un an avec une fille, que j'avais trompé avec une autre fille. Ça faisait belle lurette que je n'avais pas fait des galipettes avec un garçon. Même si l'on dit que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas, ça ne veut pas forcément dire qu'on ne perd pas au niveau performance. Comme moi, quelques minutes auparavant, il m'arrête dans mon occupation. Il me fit donc remonter à hauteur de son visage pour s'emparer de mes lèvres. Ce n'était pas un de ces baisers tendres et doux, plutôt un baiser qui me fait comprendre a quel point il a envie de moi. Comme si j'avais besoin de ça pour le comprendre. Mais je ne boude pas mon plaisir pour autant. Bien au contraire. Je réponds à son baiser tout en lui mordillant la lèvre inférieure. J'adore faire ça, je ne sais pas pourquoi. Je dois être un peu sado du les bords. Je le laisse également se débrouiller avec le préservatif, encore une fois, il a plus d'expérience que moi la dedans. Ça fait plus qu'un an que je n'ai pas eu besoin d'en utiliser un, alors je serais bien capable de le mettre à l'envers pour ce que j'en sais. Il s'installe ensuite, passant une main derrière mon visage tout en m'embrassant. Je le sens alors entrer en moi, d'abord doucement, puis ses mouvements deviennent de plus en plus assurés, de plus en plus en rapide, jusqu'à ce qu'il trouve son rythme. Je ferme les yeux pour profiter a fond de toutes les sensations qu'il me procure, mes gémissement se perdant de temps à autre dans les baisers que nous échangeons. Je perds toutes notions de temps. Il n'y a plus que nous deux. Il n'y a plus que son corps contre le mien. Il n'y a plus que ses mouvements de va et vient et la sensation de ses lèvres contre ma peau. Je m'abandonne totalement, mon corps bougeant au rythme du sien. Puis alors que sens cette sensation monter en moi, je m'empare du coussin à côté de moi juste à temps pour le mordre. L'orgasme me gagne et je ne contrôle ni mon corps, ni mes cordes vocales pendant un petit laps de temps. Le coussin ne suffit d'ailleurs pas à étouffer tout le bruit. J'espère simplement que ce sera suffisant pour ne pas réveiller mon colocataire qui dort paisiblement dans la chambre d'à côte. Après tout, s'il ne s'est pas réveillé avant, il n'y a pas de raison qu'il se réveille maintenant. Mais on ne sait jamais. A la limite, les voisins, je m'en fiche qu'ils sachent à quoi que j'occupe mes nuits. Mon colocataire aussi d’ailleurs, mais appréciais assez s'il évitait de débarqué dans le salon alors que je n'ai rien sur le dos. Certes je suis proche de lui, mais pas à ce point.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Ven 7 Mar - 14:08

'cause I'm into deep.

On ne pouvait pas vraiment dire que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de rapport sexuel, il y a deux jours en fait, pourtant cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi à l'aise et désireux de passer à l'acte. Et allez savoir pourquoi, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que cela avait un lien direct avec le fait que ce soit Victoria qui se trouvait dans mes bras ce soir. Et qu'elle faisait partie des rares filles pour lesquelles j'avais un peu de considération, en dehors de ma famille naturellement. Alors certes je connaissais bien Victoria, dans tous les sens du terme, mais cela n'enlevait rien au plaisir que j'avais eu toutes les fois où nous avions eu ce genre d'activités pas très catholiques (a)

Mais, malgré la passion et l'envie que je sens grandir de plus en plus, je m'efforçai de garder une certaine part de douceur. Je ne savais pas depuis combien de temps elle n'avait pas expérimenter le sexe avec un garçon voir même le sexe tout court, et je voulais éviter de la traumatiser quand même (a) Je ne saurais dire combien de temps durèrent nos ébats, bien plus porté sur le plaisir et les sensations que je ressentais plutôt qu'une quelconque montre ou horloge. Je ne pus m'empêcher de sourire malicieusement en la voyant se saisir d'un coussin dans lequel elle mordit pour garder le silence. C'est vrai que, maintenant que j'y pensais, elle m'avait informé qu'un coloc' avait emménagé avec elle il y a quelques temps maintenant. Bah... Au pire il aura eu une belle mélodie pendant un certain laps de temps (a) Quoiqu'il en soit, je ne tardai pas à mon tour d'atteindre l'orgasme, enfouissant mon visage dans le creux du cou de Victoria afin de masquer le plus possible de mes gémissements.

Il me fallut d'ailleurs quelques instants pour reprendre complètement mes esprits et ma respiration, après lesquels je chassai quelques mèches de cheveux obstruant le visage de Victoria avant de lui sourire doucement. Je souris d'ailleurs doucement en réalisant que j'avais décoré son cou d'un suçon du plus bel effet. Je ne m'en souvenais pas réellement d'ailleurs, mais pourtant il était bien là.

« Tu es toujours aussi belle » murmmurai-je doucement avant de déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. « Ca va? »

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 0:34


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


Valentin ne tarda pas non plus à atteindre le plaisir ultime, enfouissant son visage dans mon cou pour faire le moins de bruit possible. Il avait dû comprendre le message quand je m'étais emparée du coussin. En même temps, c'était plutôt gros pour ne pas qu'il s'en rende compte. Nous restons comme ça, l'un sur l'autre pendant quelques secondes le temps de reprendre notre respiration et nos esprits. Il me sourit alors doucement, sourire auquel je ne peux m'empêcher de répondre. « Tu es toujours aussi belle ». Il m'embrasse doucement, puis je fais la moue, septique. « Tu es adorable, même si tu mens. ». Déjà que quand il est arrivée, je n'étais pas sous mon meilleur jour. Je venais de me lever, j'avais les cheveux en bataille, j'étais en pyjama et je n'étais pas maquillée. Alors je ne vous parle même pas de mon état maintenant. C'est une choucroute que j'ai sur la tête. « Ça va ? ». Je souris, franchement cette fois-ci. « Ça va même merveilleusement bien, hormis que j'ai super soif, et toi ? ». Mais j'ai vraiment la flemme de lever mon popotin de ce canapé pour le moment même si la cuisine est à peine a quelques mètres, je suis encore dans un état post-galipettes avec aucune envie de bouger. Alors je ne bouge pas, attendant de reprendre entièrement possession de mon corps et de mes moyens. « Tu dors ici ce soir ou tu rentres chez toi ? ». Il n'y a pas le moins du monde d'arrière pensée derrière ma question. Ce ne serait pas la première fois que Valentin dort chez moi et inversement. C'est juste une question de curiosité pour savoir si je devrais partager la couette ou pas. Parce que oui, ma couverture et moi c'est une grande histoire d'amour. Malgré moi, je ne peux retenir un bâillement que je camoufle avec mon bras. Ouais, je suis crevée et ça se voit. Même si pendant cette petite parenthèse, j'étais pleine d'énergie, je sens tout de même la fatigue revenir en moi comme un boulet de canon. Heureusement que je travaille le soir, parce que j'aurais été simplement incapable de traîner mes fesses au boulot dans seulement quelques heures. Je passe alors mes bras autour du cou de Valentin, plantant mes yeux dans les siens, un petit sourire en coin. « Tu sais que tu m'avais manqué tintin ? T'es toujours aussi doué. Mais maintenant bouge, faut que j'me lève ou je vais me déshydrater sur place. ». Moi et ma délicatesse légendaire, bonjour.


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 3:45

'cause I'm into deep.

Je n'avais pas pu m'empêcher de complimenter Victoria sur son physique et elle-même de manière plus générale. Je l'avais toujours trouvée très très belle, ce n'était un secret pour personne. D'ailleurs, j'avais appris que ce n'était pas une bonne idée de le dire lorsqu'on se trouvait avec celle qui était censée être sa petite-amie du moment. Mais à quoi bon mentir quand on pensait sincèrement quelque chose hein? C'était le cas pour moi, je n'étais pas le genre de personne à dire des choses que je ne pensais pas. « Tu es adorable, même si tu mens. » Je levai les yeux au ciel avant de déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. « Je ne mens pas. » dis-je avec un petit sourire. « Tu es belle et incroyablement sexy, même au saut du lit. »

Oui j'avais toujours trouvé une femme très sexy au réveil, sans que je ne sache réellement pourquoi. Au naturel, sans artifices et tout ça. Alors si c'était Victoria dont il s'agissait, c'était forcément de la bombe atomique (a) Je lui demandai par la suite comment elle allait, soucieux néanmoins de la réponse. « Ça va même merveilleusement bien, hormis que j'ai super soif, et toi ? » Je rigolai malicieusement, réalisant à mon tour que je ne serais pas contre un rafraîchissement finalement. Mais apparemment comme Vic' j'étais pris d'une flemme intense. « Ca va » répondis-je donc tranquillement avant de m'installer un peu plus confortablement contre elle. Je laissai mes mains faire quelques allers-retours le long de son dos, de sa colonne vertébrale et quelques fois jusqu'à sa nuque, profitant de ce moment de quiétude.

« Tu dors ici ce soir ou tu rentres chez toi ? » Je réfléchis quelques secondes, avant de hausser doucement les épaules. C'était une question que je ne m'étais pas réellement posé, mais si j'avais déjà la flemme de me rendre jusqu'à la cuisine, rentrer chez moi de l'autre côté de la ville était quelque chose qui me paraissait de totalement insurmontable. Mais en même temps, je n'avais pas spécialement envie de la déranger puisqu'apparemment elle n'était plus toute seule ici. « Je veux bien rester, si je suis invité » souris-je doucement. « Ca fait un petit moment qu'on a plus dormi ensemble, je suis sûr que ça te manque... » Je lui adressai un petit clin d'oeil avant de passer cette fois ma main dans ses cheveux. Bon ce que je ne disais pas c'était que cela m'avait manqué à moi aussi, mais elle me connaissait très bien maintenant. Même si je le pensais, ce n'était pas le genre de choses que j'arrivais facilement à dire.

« Tu sais que tu m'avais manqué tintin ? T'es toujours aussi doué. Mais maintenant bouge, faut que j'me lève ou je vais me déshydrater sur place. » J'éclatai de rire, oubliant momentanément son ou sa coloc', avant de me relever. Je pris le temps de remettre mon caleçon et me retournai vers Vic' après qu'elle se soit rhabillée ou non, avant de la soulever de terre aussi facilement que si je soulevais une plume et de prendre la direction de la cuisine. Malgré tout, je connaissais très bien cet appartement. Je lui adressai un sourire arrogant et satisfait puis, arrivé à la cuisine, je la déposai sur un élément avant de me tourner en direction du frigo. « Qu'est-ce que je te sert? » demandai-je en ouvrant le frigo. Bon certaines personnes pourraient penser que j'agissais comme un garçon très mal élevé, mais j'espérais que cela ne serait pas le cas de Victoria. C'était une preuve que je me sentais à l'aise ici si j'agissais sans me poser de question non? (a) « Mais si ça peut te rassurer, tu m'as manqué aussi ma petite Vicky. »

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 5:38


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« Je ne mens pas. Tu es belle et incroyablement sexy, même au saut du lit. ». Cette fois, je ne me gêne pas pour lui donner un petit coup amicale dans les côtes. Je sais qu'il le pense, et je suis touchée. Même si je ne partage pas forcément son avis. Que voulez vous, une fille qui se trouve belle au naturel, ça n'existe pas. Il rigole à mon commentaire et je ne peux m'empêcher de sourire. Je n'y peux rien. Après une séance comme celle-ci j'ai toujours : soit incroyablement soif, soit incroyablement faim, soit je suis incroyablement fatiguée. Parfois même les trois en même temps. « Ca va ». J'affiche d'un petit sourire en coin. Un brin moqueur. Il a l'air encore un petit peu dans son monde le Valentin quand même. A me caresser machinalement le dos, il reprend petit à petit pied dans la réalité. Même s'il n'a vraiment pas l'air d'avoir envie de bouger ses fesses de là. « Je veux bien rester, si je suis invité. Ça fait un petit moment qu'on a plus dormi ensemble, je suis sûr que ça te manque... ». Je lève les yeux au ciel, ou tout du moins à mon plafond, amusée. « Mais bien sûr, crois ce que tu veux. Quoi qu'il en soit, tu es invité du moment que tu ne me piques pas toute la couette et que tu ne dors pas sur le dos. Parce que quand tu dors sur le dos, tu ronfles. Et on dirait une locomotive. ». J'affiche un grand sourire, comme une enfant de cinq ans. Je plaisante. Qu'à moitié tout du moins. C'est vrai que quand il dort sur le dos, il ronfle et c’est infernal. Mais comme tout le monde qui dort dans cette position. Cependant, ça ressemble plus au bruit d'un petit tracteur qu'à une locomotive. Ce n'est pas beaucoup mieux, mais au moins c'est un peu moins bruyant. C'est vrai que nos petits moments d'intimité m'avait manqué. Mais je sais lire entre les lignes quand il me parle. Ce qu'il veut surtout dire, c'est que cela lui a manqué, à lui. Je ne relève pas cependant. Je sais très bien qu'il n'est pas du genre à parler de ce qu'il ressent ou de ses émotions et je ne suis pas de celles qui va le forcer à cracher le morceau. Le fait de le savoir me suffit amplement. Je prends ce que l'on veut bien me donner sans en réclamer davantage. Je ne suis pas difficile. Je suis même plutôt facile à vivre je trouve... Même si ce n'est pas toujours de l'avis de mon nouveau colocataire. Alors que je suis enfin motivée à me lever et que je lui demande gentiment et poliment de se déplacer pour me laisser la place, il éclate d'un rire franc et surtout incroyablement bruyant. Mais je suis faible et je n'arrive pas à m'empêcher de rire avec lui. « Mais chuuuut ! On n'a pas réveillé l'autre pingouin tout a l'heure, ce n'est pas pour le faire maintenant. ». Bon, au moins il se lève et je le suis. Enfilant mon pyjama qui traîne sur le sol pendant qu'il enfile son boxer. J'ai à peine le temps de me tourner en direction de la cuisine qu'il me soulève du sol aussi facilement que s'il soulevait une feuille. Il me pose alors sur le plan de travail près du frigo, un sourire satisfait sur le visage. « Attention tintin, si tes chevilles continuent d'enfler à ce rythme, tu me passeras plus les portes. ». Il fait alors comme s'il était chez lui en ouvrant la porte du réfrigérateur. Je ne lui en veux pas, je fais exactement pareil quand je vais chez lui. Parfois même pire. « Qu'est-ce que je te sert ? ». Alors que je hausse les épaules, un bruit s'échappe de mes lèvres, faisant comprendre que je n'en ai pas la moindre idée. « Parce que j'ai le choix ? Si je ne me trompe pas, dans mon frigo il n'y a rien d'autre que du lait, du jus d'orange et de l'eau... Alors va pour de l'eau. ». Je balance mes pieds dans le vide pendant qu'il me sert un verre. « Mais si ça peut te rassurer, tu m'as manqué aussi ma petite Vicky. ». Vous voyez, je vous l'avais dit. Ça ne sert à rien de lui tirer les vers du nez au bonhomme, il finit toujours par dire ce qu'il ressent quand il s'en sent capable. « Petite, petite... Je te signale que tu ne fais qu'une tête de plus que moi... Bon d'accord, peut-être une tête et demi... ». Je descends alors du plan de travail et vient me placer derrière lui, passant mes bras autour de sa taille. « Et puis, de toute façon, tout ce qui est petit est mignon. ».


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 7:04

'cause I'm into deep.

Dire ce que je ressentais n'était pas quelque chose de très facile pour moi, et je crois pouvoir vous dire que cela ne l'a jamais véritablement été. Quand j'étais petit je ne parlais pas beaucoup à mon père, mais les seuls conseils qu'il m'a donné étaient "Ne pleure pas, ce sont les gonzesses qui chialent" et "Les vrais hommes n'ont pas de sentiments", donc forcément quand on est tout gamin ça marque. Même si je m'étais jamais senti proche de lui pour tout avouer. Et, depuis qu'il s'est cassé avec sa pouffiasse j'étais en train de couper peu à peu les ponts avec lui. Même s'il vivait dans la même ville que nous. Heureusement en tout cas, Victoria n'avait pas de problèmes pour devenir ce que je pensais réellement.

« Mais bien sûr, crois ce que tu veux. Quoi qu'il en soit, tu es invité du moment que tu ne me piques pas toute la couette et que tu ne dors pas sur le dos. Parce que quand tu dors sur le dos, tu ronfles. Et on dirait une locomotive. » Je rigolai une nouvelle fois en levant les yeux au ciel. « Peut-être que je ronfle oui, mais je suis sûr que tu trouves ça absolument adorable » la taquinai-je avec un petit sourire, avant de chatouiller légèrement ses côtes. Tout en souriant, en me rappelant que nos ébats avaient commencés grâce à des chatouilles d'ailleurs. Mais c'est vrai que je ronflais et je ne démentais pas la chose la moindre seconde. On m'avait déjà fait la remarque plusieurs fois, mais cela arrivait quand j'avais trop bu ou effectivement quand je dormais sur le dos. Heureusement qu'habituellement je dormais allongé sur le ventre, ça éviterait à Victoria d'être prise d'insomnies pendant la nuit. Ou carrément d'envie de m'étrangler parce qu'elle n'arrive pas à trouver le sommeil (a)

« Mais chuuuut ! On n'a pas réveillé l'autre pingouin tout a l'heure, ce n'est pas pour le faire maintenant. » me dit-elle après que j'ai éclaté d'un grand rire franc. Mais ce n'était pas de ma faute, c'est elle qui m'avait amusé avec sa grâce et sa politesse innée. Je ne lui répondis cependant pas, me contentant de lui tirer la langue comme un gamin de cinq ans. Mon comportement ne fut pas moins gamin lorsque je la soulevai de terre pour aller la déposer sur un comptoir de la cuisine, heureux de constater que ma musculature peut toujours m'être utile. Du reste, cela dut se voir sur mon visage puisque Vicky reprit une nouvelle fois la parole. « Attention tintin, si tes chevilles continuent d'enfler à ce rythme, tu me passeras plus les portes. ». Je levai les yeux au ciel d'un air amusé une nouvelle fois, avant de lui répondre. « Alors je passerai par la fenêtre » dis-je en lui faisant un clin d'oeil.

Après cette phrase pleine de sens, je décidai de jouer les serveurs et lui demander ce qu'elle avait envie de boire. Cela lui permettrait de rester assise sur son perchoir pendant au moins quelques secondes et surtout me rendre utile. « Parce que j'ai le choix ? Si je ne me trompe pas, dans mon frigo il n'y a rien d'autre que du lait, du jus d'orange et de l'eau... Alors va pour de l'eau. » Je souris et me tournai vers le frigo que j'ouvris, pour en sortir une bouteille d'eau et deux verres que je remplis. Je jetai un coup d'oeil machinal à ce qu'il se trouvait dedans, avant de refermer la porte. Je n'avais pas pu m'empêcher vérifier si leurs plats étaient mélangés ou non, à elle et ce pingouin comme elle l'avait elle-même nommé. D'ailleurs étaient-ils que des colocs ou il y avait-il quelques avantages à leur colocation? Mmh, il faudrait que je mène mon enquête tiens...

« Petite, petite... Je te signale que tu ne fais qu'une tête de plus que moi... Bon d'accord, peut-être une tête et demi... Et puis, de toute façon, tout ce qui est petit est mignon. » Je souris doucement en sentant ses bras passés autour de ma taille et glissai une de mes mains dessus. « Je n'ai jamais dis le contraire, tu veux que je te répète que je te trouve belle et sexy? » demandai-je malicieusement. Je me retournai dans ses bras et passai à mon tour un bras autour de sa taille pour déposer un bisou sur sa tempe. « A propos de mignon, il se passe quelque chose entre ton coloc' et toi? » demandai-je l'air de rien. Allez savoir pourquoi, l'idée qu'un mec que je ne connaisse pas puisse toucher ma Vicky ne me plaisait absolument pas du tout.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 2556
AVATAR : shay mitchell
CRÉDIT : ©Little-S ©tumblr ©episkey.
DC : noa & tahlia & luca-jude
PSEUDO : ©Little-S (steffie)

AGE : vingt ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : fait l'école buissonnière
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1062-victoria-lynn-j-voulais-faire-d-elle-ma-princesse-mais-c-est-devenu-mon-ex#34544 + http://thunderlove.forumactif.org/t1063-victoria-lynn-certaines-tombent-amoureuses-c-est-pur-ca-les-eleve-moi-j-tombais-amoureuse-comme-on-tombe-d-une-chaise
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 13:04


'cause i'm into deep
victoria-lynn et valentin

Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où on se dit que finalement, la vie vaut la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu.


« Alors je passerai par la fenêtre ». Encore une fois, je ne peux m'empêcher de rire face à sa répartie. C'était sortit tellement naturellement, au tac au tac suite à ma réflexion sur ses chevilles. J'ai, certes, un sens de la délicatesse et de la politesse assez poussé, surtout avec mes proches, mais je n'ai pas vraiment un grand sens de la répartie. Je suis une grande adepte du « toi-même » ou du « c'est celui qui dit qui est ». Très mature, je sais. Mais après tout, je viens tout juste d'avoir vingt ans, je ne suis pas majeur au niveau de certains états des états-unis. Oui, on n'est pas en amérique je sais, mais c'est pour dire que dans certains pays, je suis encore considérée comme une gosse donc que j'ai le droit le me comporter comme telle. Anyway. Valentin sort alors une bouteille d'eau ainsi que deux verres. S'il n'y avait que moi, j'aurais bu à la bouteille. Mais ayant un invité, je vais essayer de passer pour quelqu'un de civilisé. « « Je n'ai jamais dis le contraire, tu veux que je te répète que je te trouve belle et sexy ? ». J'affiche un petit sourire en coin. « Bah écoutes... Si tu le proposes ein, je serais bête de refuser. ». Et puis, je suis une fille on ne peut plus banale, exactement comme les autres. J'aime qu'on me dise que je suis belle. Surtout quand ça vient d'un garçon et non pas de ma mère ou de ma meilleure amie. De toute façon ma mère ne m'a jamais réellement fait un compliment. Elle ne m'a jamais vraiment rabaissé non plus. Elle se contentait juste de tolérer ma présence en me donnant de l'argent pour se donner l'impression de s'occuper de moi. Et ma meilleure amie... Et bah j'en ai plus depuis qu'elle est tombée en cloque et que je l'ai trompé. Comme ça, c'est fait. Valentin se retourne alors vers moi pour m'enlacer également dans ses bras tout en déposant un baiser sur le haut de mon crâne. « A propos de mignon, il se passe quelque chose entre ton coloc' et toi ? ». Je fronce les sourcils. Sur ce coup là, je m'attendais à tout sauf à ça. « Pourquoi tu veux savoir ça ? ». Soit c'est de la simple curiosité, mais il n'y a jamais que de la simple curiosité avec lui. Je le connais depuis assez longtemps pour savoir qu'il a toujours quelques choses en tête quand il pose ce genre de question. Soit, ça l'intéresse vraiment et je me demande bien pourquoi. Lui, il a bien couché avec la moitié des filles de Gold Coast, si ce n'est pas plus. Je ne vois pas en quoi ça peux bien l’intéresser qu'il se passe quelque chose entre mon colocataire et moi. Au passage, il ne se passe absolument rien, notre relation est entièrement platonique. Mais même si ce n'était pas le cas, je ne vois pas en quoi cela serait ses affaires. Je ne suis pas énervée le moins du monde qu'il me pose cette question, mais plutôt confuse. Si il est vrai que Valentin et moi parlons de tout et nous connaissons presque par cœur, il est cependant rare que l'on parle de ces histoires là. Simplement parce que lui en aurait une nouvelle à me raconter tous les deux jours et que moi je n'ai pas forcément envie d'entendre ça. Et je n'en vois pas vraiment l’intérêt non plus d'ailleurs. Il faut pourtant que je lui pose la question, qu'il m’ôte d'un doute. « Tu ne serais pas jaloux quand même ? ».


_________________

    victoria-lynn connelly
    J'ai vu un gars dans un bistrot, un peu tristounet et pâlot, qui m'a dit qu'un cœur pouvait battre si fort, que d'un coup, il s'arrache de son corps et il te laisse là, sur le bitume empli de vide et d'amertume. Il paraît que l'amour, c'est un truc dangereux, que ça va faire chialer tes jolis petits yeux. Il paraît même que ça fout la fièvre. Il paraît qu'il y en a certains, il y en a certains qui en crèvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 95
AVATAR : A voir
CRÉDIT : Chour3t3
PSEUDO : Jaimie


AGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
PROFESSION : Etudiant
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   Sam 8 Mar - 23:20

'cause I'm into deep.

Je ne pus m'empêcher de sourire malicieusement lorsque j'entendis une nouvelle fois Victoria rire à ma réponse. C'est vrai que j'étais assez connu dans le coin pour avoir un sens de la répartie inné, et cela m'amusait moi aussi. Surtout qu'à ce petit jeu là, je gagnais toujours face à Victoria. Bien qu'il arrive qu'elle me surprenne de temps en temps, mais dans ce cas-là je me dis que c'est à force de me fréquenter qu'elle commence à développer un sens de la répartie elle aussi (a)

Une fois à la cuisine, je nous servis deux verres d'eau et eu le droit à un nouveau câlin de la part de la belle brune avec qui je venais de passer un moment ma foi fort apprécié. C'est vrai qu'à côté de moi Vicky était vraiment toute petite, mais je trouvais cela adorable. Bien que cela ne m'empêchais pas de la taquiner là-dessus, mais elle me fit remarquer que tout ce qui était petit était mignon. Bah oui hein, je n'avais jamais dis le contraire. Je le lui dis d'ailleurs, lui proposant de lui répéter que je la trouvais belle et sexy. Parce que... Oh allez, vous l'avez bien vue Victoria non? « Bah écoutes... Si tu le proposes ein, je serais bête de refuser. » Je rigolai doucement et plantai mon regard dans le sien, avec un petit sourire. « Tu es belle. Et sexy. » murmurai-je. Je laissai passer quelques secondes durant lesquelles j'avais toujours mon regard planté dans le sien, avant de me pencher sur elle pour lui voler un bisou.

Je ne sais pas trop pourquoi je la questionnai sur sa relation avec ce mec dont je ne connaissais rien, mis à part parce que je me sentis pris d'une certaine pique de possessivité à son égard. Peut-être parce qu'on venait de faire l'amour sur son canapé, je n'en savais rien. Mais en tout cas, cette question sembla profondément intriguer mon interlocutrice. « Pourquoi tu veux savoir ça ? » Je haussai vaguement les épaules, refusant de lui expliquer le comment du pourquoi. Je ne suis toujours pas très aidé quand il s'agissait de parler de sentiments je vous rappelle. Et puis de toute manière, je ne savais pas réellement ce que je pourrais lui dire. Le seul problème était qu'elle me connaissait très bien et qu'elle devait bien se douter qu'il y avait un fond réel dans ma question. C'était toujours comme ça avec moi, il y avait toujours une raison dans mes actes ou mes paroles. Quelques fois elles étaient complètement stupides ou puériles, mais il en avaient quand même. J'espérais juste qu'elle n'allait pas passer les quinze prochaines minutes à me cuisiner.

« Tu ne serais pas jaloux quand même ? » Je fronçai les sourcils avant de répondre. « Quoi? Non. » Menteur. Et tu mens mal, en plus. Je me mordis machinalement la lèvre inférieure avant de hausser les épaules, cherchant une quelconque explication plausible. Malheureusement, le mensonge n'a jamais été mon truc et j'étais tout simplement incapable de mentir. Et quand je le faisais, cela fonctionnait uniquement avec les personnes que je ne connaissais pas. Les filles que je ne connaissais pas, plutôt. « Je... Veux juste m'assurer que le premier abruti qui passe ne se sert pas de toi et te fasse souffrir à la fin. » Ok, mensonge par omission. Ouais, je ne sais pas si c'est mieux. Mais au moins j'avais dis une partie de la vérité, combien de fois j'avais eu envie d'aller retrouver son ex pour lui cracher ses quatre vérités à la gueule. Je lui adressai un petit sourire et glissai une de ses mèches brune derrière son oreille, avant de reprendre la parole. « Tu sais que je tiens à toi. »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
+
MessageSujet: Re: 'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly   

Revenir en haut Aller en bas
 

'cause I'm into deep || PV Victoria-Lynn Connelly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER LOVE V 2.0 :: Les logements.-