Partagez | .
 

 deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Dim 6 Oct - 4:10



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
Tu regardes le miroir, tes cheveux bruns et blonds bouclés te semblent plus longs que d'habitude. Tu es maquillée et coiffée, il ne te reste qu'à t'habiller. La salle de bain n'est plus qu'un mélange d'odeurs enivrantes. C'est ça être une fille: se laver avec un gel douche au monoï, utiliser un shampoing qui sent la vanille et un masque qui sent la fraise. Porter un parfum à la violette et un baume à lèvres au cerises. Tu quittes la salle de bain avant de te rendre dans ta chambre, tu as du mal à choisir la rose que tu portera ce soir. Elle est noire, doublée avec de la dentelle et de la soie. Tu attrapes un paire d'escarpins noir, on va jouer dans le sobre ce soir et tu met ton masque dans ton sac. C'est parti pour une soirée de folie. Tu arrives sur place, retrouvant tes amis à l'entrée. Ils ont déjà mis leur masques mais toi, tu les reconnais. Vous rentrez, le second wagon est plein à craquer. Tu t'avances dans la foule, tu vas chercher un verre et tu te met à discuter avec tes amis. La musique va fort, vous vous entendez à peine. Tu te retourne et tu contemple la salle du regard, la musique change et passes sur un slow. Une très belle chanson, douce et qui te rappelle des souvenirs. Soudain, après avoir posé ton verre, quelqu'un t'attrape par le bras, délicatement. Il y'a peu de lumière et avec tous ses masques, tu ne sais pas reconnaître la personne. Est-ce quelqu'un que tu connais ou est-ce un simple inconnu? le fait de l'ignorer rend cette soirée encore plus étrange et magique quelque part. Tu te laisses guider jusqu'au centre de la piste. Tu le suis dans ses pas, tu as du mal à voir dans l'obscurité et pourtant ce moment est parfait, il te replonge dans le passé contre ton gré, te poussant à te rappeler des soirées qui t'ont énormément plu, qui t'ont émues et fait sourire. Pas un mot ne vient troubler cette danse, pas un bruit n'échappe. Juste la musique, tes pas et ta proximité face à cet inconnu. c'est étrange et pourtant pas déplaisant.

outfit mask hair (parce que même si c'est du photoshop, le brun ça lui va trop bien).

Spoiler:
 

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mar 8 Oct - 10:00




here we go again, all the way from the start.
jade & ashton.

CLOTHES + MASK.Je finissais de boutonner ma chemise en soupirant. J'avais vraiment pas envie d'y aller à cette soirée foireuse. J'étais pas d'humeur en ce moment, avec tout le boulot qui nous tombait dessus à la fac. Je me sentais souvent fatigué et énervé pour rien. Ça m'arrivait rarement des périodes comme ça, mais il m'en fallait de temps en temps, pour me remettre les idées en place. Dans ces moments il valait mieux pas me fréquenter, je pouvais rapidement devenir insupportable. Malheureusement, mes amis de la fac l'avaient remarqué ces derniers temps, et ce soir ils s'étaient mis en tête de me sortir de mon trou noir. Je pouvais pas leur en vouloir, c'était sympa de leur part. Mais c'est vrai que j'aurai préféré passer la soirée devant un film avec une pizza et une bouteille de soda. Mon portable vibra. Ils étaient en bas. Et merde. Je revenais à la réalité, et réalisais que j'avais encore moins envie d'y aller que ce que j'imaginais. Mais j'étais coincé, parce que je détestais ne pas tenir mes promesses, et comme un con, je leur avais promis. J'enfilai ma veste, rajustai ma tignasse, enfournai mon porte-feuille et mon portable dans mes poches, et me dirigeai vers la porte. J'y vais ! J'étais pas obligé d'avertir Charlotte que je partais, parce que je savais qu'elle s'en fichait complètement. Mais je me serai senti comme un voleur, de partir de chez moi sans rien dire. Je sortis dans le couloir et soupirai en fermant la porte derrière moi. Allez, avec un peu de bonne volonté, j'arriverai à passer une bonne soirée. Comme prévu, la petite bande était là. On désigna Sam à chifoumi, et ô miracle, j'étais imbattable à ce jeu. Dix minutes plus tard, on y était. J'enfilai mon masque en sortant de la voiture. Oui parce qu'en plus de se dérouler dans une sorte de train sorti de nulle part, cette soirée était masquée. Je déteste les masques. Je déteste ne pas savoir à qui je vais parler. Mais d'un côté, je reconnais que ça rend les choses extrêmement intéressantes, parce que dans ce cas, on peut aller vers n'importe qui. Après, on peut aussi tomber sur des malades mentaux qui viennent faire du repérage pour leur prochain meurtre. On sait jamais. On entrait tous ensemble dans le wagon. Mes potes avaient choisi le bal masqué, parce qu'ils étaient convaincus qu'ils parviendraient à ramasser plus de numéro de téléphones avec cette espèce d'ambiance mystérieuse. Et y avait moi à côté, ramené de force. Je m'encourageai intérieurement en passant l'entrée. Le décor était assez chic, et l'endroit plutôt sombre. Tout était fait pour créer une atmosphère vaporeuse, presque inquiétante. On regardait autour de nous. C'était impossible de reconnaître qui que ce soit. Je me disais que plus tard dans la soirée, il se pourrait même que je ne reconnaisse pas mes propres amis. La musique ralentit. Le barman me déposa ma chope sur le comptoir. Je pris une gorgée, puis une autre. J'avais déjà perdu mes potes. Je passai mon regard sur la piste, les trouvai éparpillés dans la salle, quand je m'arrêtai. Je la vis, parmi tout ce monde. Je la vis elle, et personne d'autre. J'ai pas réfléchi. J'ai posé mon verre, et je me suis approché d'elle. Sans rien dire, je l'ai attrapée doucement par le bras pour l'inviter à me suivre. Je m'arrêtai au milieu de la piste et posai mes mains sur sa taille. Je ne sais pas, pourquoi elle, pourquoi ici. J'avais juste ressenti une envie incontrôlable de danser avec elle. Des images tournaient dans ma tête. J'avais déjà vécu quelque chose comme ça avant. Elle lui ressemblait, à ce vieux souvenir. Pendant un moment je me laissais replonger dans le passé. Elle ne parlait pas, mais moi non plus. Je trouvais le moment intense, irréel. Je n'osais pas le troubler. Son silence heurtait ma curiosité. J'avais envie de l'entendre parler. Ça me démangeait. Mais en même temps c'était incroyablement plaisant. Elle était un masque parmi tant d'autres, que je ne connaissais de nulle part, et pourtant je brûlais de la rencontrer. Le rythme de la musique ralentit, une prochaine allait venir. J'hésitais à la garder dans mon étreinte, mais peut-être qu'elle n'en avait pas envie. Mes yeux toujours dans les siens, je m'éloignai un peu d'elle. Merci. Des plus sincères. Je lui étais étrangement reconnaissant pour ce beau moment que cette inconnue venait de m'offrir.



_________________





all you need is friends, lalalalala.


Dernière édition par Ashton Melborne le Mer 16 Oct - 2:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mar 8 Oct - 11:11



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
Les trois minutes durant lesquelles tu as dansé avec cet inconnu sans prononcer un mot touchent à leur fin. La chanson est terminée, ce moment également. Danser avec un inconnu ne t'es pas étranger, bien au contraire. Mais cet inconnu à quelque chose, il rayonne, il a du charisme et pourtant tu n'as même pas vu à quoi il ressemble, tu ne sais rien de lui. Il t'a ramené en arrière, à l'époque du lycée, lorsque tu étais amoureuse. La première fois où tu es tombée amoureuse et où tu as eu officiellement un petit ami. Une période assez douloureuse étant donné que ça ne s'est pas terminé en happy end. Une soirée qui t'a laissé sur ta faim, qui t'a laissé ce sentiment d'amertume et d'incompréhension. La dernière soirée où tu as dansé un slow. L'heure est venue de te séparer l'inconnu. Cet inconnu qui te semble pourtant familier. Ses mains lâchent ta taille et les tiennes lâchent ses épaules. Merci. Les yeux dans les yeux, toujours, son merci semble t'achever. La salle reprend des couleurs, la musique revit. Sa douce voix qui, elle, ne te semble pas inconnue, t'as ramenée à la réalité. Les lumières de la salle te permettent d'y voir plus clair et là, tu as l'impression de voir un fantôme. Ses yeux l'ont trahis, tu les connais trop bien. Les fantômes du passé. Ce fantôme en particulier que tu auras voulu oublier. Celui dont tu as supprimé les messages, mails et dont tu as caché les photos dans une boite considérée comme interdite. Ce fantôme avec qui tu as passé du temps mais que tu as ignoré sur le campus de la fac durant les dernières années. Celui même que tu reconnais à des kilomètres, qui t'as abandonné mais qui en même temps ne t'as jamais quitté. Celui que tu as réussi à ne pas croiser jusqu'à ce soir. Ashton. Son prénom te donne des frissons. Tu ne pensais pas qu'un jour tu le reverrais et que vous partageriez un nouveau moment comme celui là. Comme si le destin l'avait voulu. Cette soirée te ramène à celle d'il y'a trois ans. Tu écarquilles les yeux, persuadée de rêver. Tu les fermes pendant un instant en espérant revenir à la réalité. Mais c'est la réalité et il est bien là. Alors, tu t'enfuis sans dire un mot. C'est trop. Tu as besoin d'air. Ou d'un verre. Tu cours vers la sortie tout simplement. Mais il est trop tard, lui aussi s'est rendu compte de qui tu étais. On n'échappe pas à son destin jade, tu devrais le savoir.

Citation :
- sorry j'aurais vraiment pas pu attendre. c'est l'inspiration ça!  

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 9 Oct - 4:48




you see her when you close your eyes.
jade & ashton.

Je me sentais bien, tellement bien, sans raison particulière. Peut-être que le peu de bière que j'avais bu m'avait détendu. Mais non, je pense pas que c'était ça. Je tenais quand même un peu plus l'alcool que ça. C'était elle. Je sais pas ce qu'elle m'avait fait, mais j'avais oublié tous mes soucis. Quelque part, j'étais content d'avoir cédé et d'être venu. Mais je saurai pas dire pourquoi, pourquoi je n'avais plus envie de la lâcher, pourquoi j'étais si curieux de lui retirer son masque et de voir si son visage était à la hauteur de ses beaux yeux. Mais ça, j'en doutais pas. Mais je faisais rien, parce que ça aurait été complètement déplacé. Je la vis se tétaniser au son de ma voix. Peut-être que j'avais pas dit ce qu'il fallait ? J'aurai dû l'inviter pour une autre danse, ou à venir boire un verre au comptoir.. Je me sentais idiot, j'avais encore l'impression d'avoir parlé trop vite. J'avais dû l'effrayer, elle devait me trouver super louche. On dit pas merci à une inconnue Ashton. Juste pour une danse. Ça sonne un peu comme un gars totalement désespéré qui vient noyer ses soucis dans une soirée fumeuse où il connait personne. J'étais pas totalement désespéré, juste un peu dépassé par les cours. Les lumières revinrent par endroits, des spots colorés s'allumaient à plusieurs coins de la salle. L'ambiance changeait en même temps que la musique. C'était quelque chose de plus rapide et de plus rythmé maintenant. Les gens s'agitaient autour, mais nous, on bougeait pas. J'étais égaré dans ses yeux. Ces yeux, je les connaissais. Personne ne pouvait avoir exactement les mêmes qu'elle. J'observais les traits de son visage là où son masque ne les cachait pas. Elle lui ressemblait, beaucoup. Tellement que pendant un moment, je m'étais perdu dans son regard, comme je le faisais avec elle. Tout me revenait, comme un gigantesque tsunami. Une tornade balayait mon cerveau. Je tanguais. Je voulais pas y croire, parce que ça aurait été trop simple de se retrouver comme ça. Jusqu'à ce qu'elle reprenne ses esprits, et qu'elle s'éloigne pour sortir. Elle s'éloignait, comme trois ans plus tôt. Et moi je restais comme un con, comme trois ans plus tôt. Ça me prit tout à coup. Je pouvais pas faire la même erreur que la dernière fois. Je restais immobile quelques secondes à peine, jetais mon masque qui devenait inconfortable, et me lançais à sa poursuite. J'avais le coeur qui battait, qui cognait plus fort que jamais. C'était elle. Ça ne pouvait être qu'elle. Elle s'était arrêtée dehors. Je ralentis mes pas et m'approchais d'elle doucement. Elle était de dos. J'avançais mes mains pour attraper ses épaules, mais je changeais d'avis. Je pourrais la faire fuir en un simple geste, trop rapide ou trop brusque. Je la contournai pour lui faire face, et posai mes mains sur son masque. Tu me permets ? J'avais presque chuchoté, comme pour ne pas l'effrayer. Parce que si je m'étais trompé, si ce n'était pas elle, j'aurai l'air bien malin. Mais j'étais sûr de moi. Qui pouvait-elle être d'autre ? Je devenais fou, je me sentais obsédé par ce souvenir, ce plus beau souvenir de ma vie. J'avais besoin de savoir. Je lui retirai son masque délicatement. Jade.. J'avais dit ça dans un soupir. Même si j'étais persuadé de ne pas m'être trompé, la vérité me frappa à la poitrine et me coupa le souffle. C'est étrange, même ironique parfois, comme les choses arrivent, se font et se défont, comme la vie joue avec nous.



_________________





all you need is friends, lalalalala.


Dernière édition par Ashton Melborne le Mer 16 Oct - 2:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 9 Oct - 9:50



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
L'air frais te fais remonter à la surface. Tu as l'impression de te noyer dans tout ce que tu ressens. Sur une dizaine de secondes, t'es passée d'heureuse à nostalgique, de nostalgique à choquée et ainsi de suite. Te voilà dehors, le vent dans les cheveux, la porte du wagon est fermée, tu regarde le sol et tu cherches une explication à ce qui se passe. Explication qui ne vient pas. T'as la tête en vrac, t'as le coeur déchiré et tout ce que tu n'avais plus ressenti depuis trois ans. La frustration, la deception et j'en passe. Tu te sens conne d'être partie ainsi, d'avoir filé. C'était peut-être ta seule chance de pouvoir parler avec lui mais tu as peur de remuer le passé. Alors tu fuis, c'est tellement plus simple. Tu fuis comme il y'a trois ans. La dernière fois où vous êtes vus. Ça semble commencer comme ça s'est terminé, le même shema. Peut-être une faille spatio-temporelle. L'horreur. Tu es dans tes pensées et tes yeux commencent à se voiler d'étoiles, comme si tu allais verser une larme. Face à la porte, tu recules d'un pas ou deux jusqu'à trouver un truc sur lequel t'appuyer. La porte s'ouvre et tu ne le remarque même pas. Pas un bruit. Tu es dans tes pensées et tu n'entends même pas la musique qui s'échappe par la porte. Ashton est là, il s'avance vers toi. Tu me permets ? Tel un chuchotement, il s'adresse à toi alors tu relève la tête. Tes yeux croisent les siens encore une fois et là, les étoiles ont disparu, son masque également. Tu as en face de toi ton premier amour. Tu ne sais pas trop ce que tes yeux révèlent mais les siens te parlent. Ses doigts se posent sur ton masque , qui une fois enlevé, révèle ton visage. Et là, telle une évidence, il prononce ton prénom tel un soupire. Jade.. Tu tombes de haut, de très haut. Ton parachute ne s'est pas ouvert et tu as fait une chute énorme, tu t'écrase au sol. Fracassée. Perdue. Sans espoirs. Tu crois voir un fantôme qui n'en est pas un, tu ne t'en remet pas du tout. Les yeux écarquillés, tu as l'impression de mourir. Tes jambes tremblent et tes mains deviennent moites. C'est pas vrai. Comme si c'était trop lourd à supporter. Tu ne prononces pas son prénom, pourtant tu en meurs d'envie. Tu essaie d'éviter la conversation pourtant ça te permettrait d'en savoir plus. Tu évites de penser pour pas t'énerver. Et puis, tu prends le temps, il te faut quelques secondes pour tout remettre en place dans ta tête. Et si cette rencontre était voulue? Et si votre histoire était inachevée? Oui, tu as réfléchis pendant longtemps. Tu as attendu un coup de fil qui n'est jamais venu, pendant longtemps. Trop longtemps. Et au final tu te demandais si tu avais rêvé de cette année avec lui ou si il avait vraiment été là. Il est passé de ton copain à un fantôme et tu ne sais pas si un jour tu pourras lui pardonner. Ta respiration ralenti jusqu'à redevenir normale. Tu sembles peu à peu te remettre de cette rencontre inattendue. Tu pose ta main sur ta bouche, comme si tu n'en revenais pas, comme si tu voulais parler mais que tu t'obligeais toi même à te taire. Bon sang Jade, dis quelque chose. Si il t'a suivie dehors, c'est pas pour rien. Ashton.. Tu as fais un pas. Un grand pas. Reste à savoir ce qui se passera. Vous n'allez pas vous regarder dans le blanc des yeux toute la soirée!

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 16 Oct - 3:16




maybe one day you'll understand why.
jade & ashton.

C'était il y a trois ans déjà. Trois ans, c'est long. Et pourtant je me souvenais de tout, comme si c'était hier. Je n'avais rien oublié, pas une seule précieuse seconde de cette soirée. Comme je n'avais rien oublié de la première fois où je l'ai vue, de notre premier baiser, de la première gifle qu'elle m'avait mise, de notre première fois ensemble, de la première fois où je l'ai portée sur mon dos après qu'elle soit tombée dans les escaliers, la première fois où je l'ai emmenée sur le toit de chez moi, la première fois où elle a dormi dans mes bras. Les premiers mots qu'elle me dit, notre premier rendez-vous, le premier film qu'on a vu ensemble, la première ville où on s'était dit qu'on irait tous les deux. Mais ce qui me revenait là, c'était cette soirée. La première fois que j'aimais. Tout était gravé dans ma tête, c'était marqué à vie, à l'indélébile. Elle m'avait tatoué le coeur, et elle partirait jamais. J'avais passé trois ans à essayer de me convaincre de l'inverse. Trois ans de brouillard et de confusion. Trois ans de mensonge à moi-même. Trois ans, c'est long. Et ça me revenait en pleine face, ça m'explosait à la gueule. C'est pas vrai. Non, moi non plus j'y croyais pas. Pourtant j'avais toutes les preuves sous les yeux. C'était elle, il n'y avait pas d'autre solution possible. Elle a l'air décomposée. Je me sentais stupide tout à coup. J'avais tout brisé il y a trois ans, et je réapparaissais comme une fleur aujourd'hui. Je lui avais couru après, sans me demander si elle avait envie de me revoir ou pas. Moi j'en avais envie, terriblement envie. Ça me brûlait. J'en aurai crevé de la laisser partir une deuxième fois. Alors je l'avais joué égoïste, de première classe même. Parce que j'avais peur qu'elle m'échappe à nouveau. Ça recommençait. La première fois elle m'était tombée dessus à un moment où je m'y attendais pas. Je m'étais accrochée à elle, je l'aurai jamais laissée s'envoler. Mais c'est arrivé, parce que ça devait se passer comme ça. Et puis là, elle me retombait dessus. Ça se répétait. Et je ferai pas la même connerie deux fois. Ashton. Elle l'avait dit. Plus aucun doute n'était possible. Après tout, elle aurait pu être une illusion, un tour de magie.. un fantôme de mon passé, soudainement ravivé par l'ambiance si ressemblante de cette dernière fois. Un reflet tellement vrai, les mêmes yeux, et même la voix. Mais ça n'aurait pas été elle, si elle n'avait pas prononcé mon nom de cette façon. Il n'y avait qu'elle, pour me faire frissonner, pour me submerger d'émotions, simplement en prononçant mon nom. Si je devais choisir, ce serait ce son-là, que j'aimerai entendre jusqu'à la fin de ma vie. Jade.. Je l'avais déjà dit ça. De la même voix incrédule et désespérée. Tu.. Rien ne sortait. Alors je l'avais rattrapée pour lui dire ça. Pour rien. Les mots se bousculaient dans ma tête et se coinçaient dans ma gorge. Qu'est-ce qu'on dit, à la seule fille qu'on a jamais aimée, qu'on a pourtant était obligé de quitter et qu'on revoit pour la première fois trois années après ? Je pense pas qu'il y ait de manuel pour ça. T'as pas changé. J'eus un demi-sourire. L'ambiance était pas vraiment aux sourires, mais celui-là, j'avais pas pu le retenir. Parce qu'en disant ça, je repensais à tous ces mois qu'on avait passés tous les deux. C'était des souvenirs heureux, alors j'avais souris. Elle avait pas changé. C'était toujours ma Jade.



_________________





all you need is friends, lalalalala.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 16 Oct - 4:14



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
Tu as l'impression de revenir quatre années plus tôt, avant le début de votre relation: votre rencontre. La première fois où tu l'as croisé c'était à une soirée, tu ne devais pas y être étant trop jeune mais tu avais fait le mur en compagnie de ta meilleure amie de l'époque. Il se tenait devant toi comme il le fait à présent, attirant ton attention et provoquant en toi une sensation inconnue. Pas forcément celle du coup de foudre mais il t'avais attiré dès le premier regard. Pour revenir à l'instant présent, il s'est encore passé quelque chose qui te fait perdre la tête. Tu as les yeux plongés dans les siens et ton coeur bat de plus en plus fort. T'as l'impression qu'il va exploser et tu as cette sensation de déjà vu, un peu comme une projection de ton esprit. Tu voulais t'en empêcher mais tu as prononcé son prénom comme la seconde fois où tu l'as vu. Un éclair te frappe, il vient de nulle part, serait-ce le coup de foudre? T'es sonnée, complétement sonnée. Jade.. Ses lèvres prononcent ton prénom, comme tu l'as déjà fait. Ça te fou à terre, encore plus. T'es encore plus sonnée qu'avant. Limite, t'as l'impression que c'est une blague. Tu l'as déjà dit... quelque part, ça te fait du bien de l'entendre prononcer ton prénom, tu ne peux pas t'empêcher de sourire et de lâcher un petit rire lorsque tu lui rétorque qu'il t'a déjà appelée par ton prénom quelques secondes auparavant. Secondes qui durent des heures. T'es stressée tu sais pas quoi dire. Tu.. Il se stoppe, il ne rajoute rien. “Tu”, juste tu. Toi. Jade. Et puis, il reprend la parole, il termine sa phrase. Enfin, ce que tu supposes. T'as pas changé. C'est un compliment, ça veut dire que t'es toujours aussi bien qu'avant. Lui non plus n'a pas changé. C'est le même Ashton que tu as rencontré y'a quatre ans. Il est important pour toi parce qu'il a été ton premier copain, le premier que t'as aimé et même si votre histoire s'est achevée te laissant un amer souvenir, tu l'as aimé, n'ose même pas penser ou prétendre le contraire. Toi non plus tu n'as pas changé. Excuse moi, il faut le temps que je me remette du choc... Tu trembles. Ton coeur parle. Tu pèses chacun de tes mots précieusement. Tu es sous le choc, c'est comme si tout d'un coup tu revenais à la soirée, le lendemain, comme si tu l'avais recroisé le lendemain, ça te fait mal mais ça te rend heureuse et tu as tu mal à y voir clair. Qu'est ce que tu fais ici? Ta question ne sonne pas comme un interrogatoire, c'est une simple question, tu es surprise de le voir. Tu l'as plus recroisé depuis trois ans. Pourtant t'es perdue et tu ne sais pas si tu dois le prendre dans tes bras ou lui balancer des reproches. Le voir te fait du mal mais en même temps, te réconforte un peu dans l'idée que ce n'est pas par hasard. C'est pas que tu crois au destin mais pourquoi ce soir? Et pourquoi tu t'es sentie aussi bien qu'il y'a trois ans en dansant avec lui? C'était pareil, la même sensation. Tu ne sais pas comment ça va se terminer. T'as envie de reprendre contact avec lui mais ça te fait trop mal. Tu ne peux pas faire semblent de rien, faire comme si tout allait bien.

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 16 Oct - 5:08




you can see it through my chest.
jade & ashton.

Tu l'as déjà dit.. Ça lui avait pas échappé. Evidemment, ça lui aurait jamais échappé, même si des enceintes hurlaient de la musique à côté. Rien ne lui échappait. Elle avait toujours remarqué toutes les bourdes que j'avais pu faire, parce qu'elle les aimait, elle me disait. Elle trouvait que ça me donnait un air mignon, moi je trouvais que ça me donnait un côté un peu stupide. Elle eut un petit rire, et mon coeur s'emballa. J'aurai pas cru qu'elle rit ce soir-là. En fait, je ne croyais pas l'entendre rire encore un jour. Ça m'avait détruit, de me dire que je l'entendrai plus jamais rire. C'était ce que je préférais écouter, toute la journée si il le fallait, son rire. Je cherchais tous les moyens pour la faire rire, et quand ça marchait, je me sentais le plus fier du monde. Quand ça marchait pas, j'insistais. C'était une course acharnée, pendant cette année ensemble, pour la rendre la plus heureuse possible. Et ça faisait mon bonheur aussi. Je bafouillai quelques mots, les premiers qui me vinrent à l'esprit. C'était pas original, de dire ça à quelqu'un qu'on a pas vu depuis longtemps. C'est les vieux qui se disent ça en général, pour se convaincre qu'on vieillit pas. Mais moi je le pensais. Elle était comme dans mes souvenirs, aussi radieuse. Je sentais déjà mon coeur en danger. Ma raison me criait de fuir, de courir loin d'ici, loin d'elle, avant que ça recommence. Avant que je retombe dedans. Parce que Jade était ma drogue. J'avais fait une cure de trois ans, pour m'en débarrasser. Mais c'était qu'un sursis. Je savais que j'étais en danger. Si je restais plongé dans l'océan de ses yeux, j'en sortirais pas. Toi non plus tu n'as pas changé. Je souris encore, un peu. Je voulais pas l'effrayer avec mes grands sourires. Je restais vigilent, un simple geste de trop et elle pourrait s'envoler. C'était pas ce que je voulais. Ce que je voulais là, c'était que le temps s'arrête, que plus rien ne bouge, qu'on reste là pour toujours. Que le passé n'existe pas, et que l'avenir se cache. Qu'il ne reste que le présent, que nous deux. C'était pas totalement parti. J'étais encore malade d'elle. Elle savait pas ce qu'elle me faisait. Elle aurait dû refuser de me parler, me mettre une bonne gifle et partir, encore, pour toujours. J'en serai mort, mais elle serait libre. Maintenant j'avais peur. Après ce soir, qu'est-ce qui se passerait ? Je pourrais plus la laisser partir. J'aurai besoin de la voir. Pas envie, besoin. Excuse moi, il faut le temps que je me remette du choc.. Et voilà. Elle était honnête, et pas moi. C'était encore une fois elle qui disait ce qu'elle ressentait, et pas moi. Parce que moi aussi, j'étais choqué. Plus choqué que si j'avais été témoin d'un meurtre ou que si j'avais vu un revenant. Je pense pas que pendant ces trois ans, je me serai attendu un jour à la revoir. J'en mourais d'envie au début, les premiers jours. Les premiers mois sans elle. Je faisais semblant d'aller bien à ce moment-là, je souriais et je riais comme d'habitude, mais ça sonnait moins vrai. Comment j'aurai pu continuer tranquillement ma vie, du jour au lendemain, alors que je m'étais volontairement arraché une partie du coeur ? Je savais que je vivrai plus normalement sans elle. Mais c'était mieux que de continuer une histoire qui allait s'essouffler, quand on se verrait beaucoup moins qu'avant. Je connais ce refrain. Avec le temps on serait devenus jaloux, distants. Je l'aurai pas supporté. Qu'est-ce que tu fais ici ? Elle me rappela à la réalité. Je m'étais égaré dans les coins sombres de notre histoire, et je savais que si j'y restais trop longtemps, je deviendrais fou. J'ai été traîné de force, mes potes pensent que je travaille trop ces temps-ci.. Je me regardai derrière moi, vers le wagon, en parlant d'eux. Dieu sait quelle nana ils étaient en train d'harceler maintenant. Puis je me retournai. Elle était toujours là. Pendant une fraction de seconde, j'avais eu peur qu'elle n'y soit plus. Et toi ? Je continuai dans la conversation banale, parce que je sentais que l'atmosphère se détendait un peu.



_________________





all you need is friends, lalalalala.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Mer 16 Oct - 9:30



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
Lors d'un séparation, faut faire son deuil et passer par les cinq étapes pour en sortir réellement et sentir liberé. Le refus. La colère. Le marchandage. La tristesse. L'acceptation. Dès qu'il t'a dit que vous deviez arrêter votre relation, t'as pas voulu le croire. Tu te rappelle parfaitement du lendemain où tu t'es dit que c'était pas possible, tu refusais d'y croire. Les jours se sont succedés. Et au final, tu as perdu l'espoir, tu t'es dis que oui, c'était bien fini et t'as peté un câble. Tu as préféré exploser chez toi plutôt que devant lui. De la colère, de la haine. Tu as cogné dans les murs, tu as hurlé, tu as balancé ses cadeaux dans une boite que tu as caché. Tu as enfuis vos souvenir dans une partie de ta mémoire que tu as considerée comme effacée. Tu as balancé les photos de voir après les avoir déchiré. Et tu t'es endormie plusieurs soirs d'affilés, énervée. Tu lui en as voulu. Et après, tu t'es dis que tu aurais du reprendre contact avec lui. Mais tu étais trop forte que pour lui dire “je changerais pour toi, reviens”. Au final, ne le voyant pas revenir, tu t'es transformée en loque. Cette période où tu étais couchée dans le divan, à pleurer. Ces jours sombre où tu t'es dis que la vie n'avait aucun sens en balacant tout et n'importe quoi en direction du mur. Cette rupture t'aura fait très mal, elle t'aura brisée. Et finalement, à contre-coeur, tu l'as accepté. Tu t'es dis qu'il était temps de laisser tomber et que s'acharner sur le passé ne servirait à rien. Deux ans à lutter pour garder la tête hors de l'eau. Et puis, tu as tourné la page lorsque quelqu'un d'autre est rentré dans ta vie. Sauf qu'il en est sorti et là, Ashton est de retour. Il t'arrive certains soirs d'avoir des regrets. Mais tu n'as jamais rien pu faire pour empêcher cette rupture. Tout ça te revient en tête en peu de temps. Et face à Ashton, t'es désarmée et tu sais pas quoi faire. T'étais heureuse et là maintenant, t'as envie de partir. Comme si tu venais d'avoir un déclic. J'ai été traîné de force, mes potes pensent que je travaille trop ces temps-ci.. Et toi? à peu près la même chose. Mais tu en avais envie. T'avais envie de cette soirée pour te changer les idées et te permettre de prendre du recul face à évènements passés. Sauf que là, tout d'un coup, tout te revient en tête et au fond tu te dis que tu aurais mieux faire de rester dans ton lit. C'était prévu. Et là, tu ne sais plus quoi dire. Tu es bloquée, perdue, t'as envie de crier. C'est comme ces rêves dans lesquels tu essaies de courir mais que tes pieds refusent d'avancer, comme trop lourd ou cloué au sol. Comme ses rêves dans lesquels tu as envie de hurler mais qu'aucun son ne sort. Ces cauchemar qui te font te réveiller avec les yeux remplis de larmes. Tu ne sais pas où tu en es Jade. Mais en même temps tu n'as pas envie de le laisser partir. Tu baisses les yeux, tu veux éviter son regard. Tu es partagée, indécise. Peut-être encore amoureuse.

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Sam 2 Nov - 13:12




and then you realize.
jade & ashton.

Et puis non, je me trompais. C'était moi qui me détendais, parce que j'avais l'impression que ce n'était pas si affreux que ça. A l'observer elle, c'était un peu le contraire. Je devinais en elle une lutte terrible pour ne pas s'enfuir en courant. En même temps, j'aurai dû m'en douter. J'avais quitté sa vie pendant trois ans, après une année passée à ses côtés. Mais c'est pas ça le pire. Je l'avais quittée, après lui avoir avoué que je l'aimais, après avoir compris qu'elle était la seule que j'aimerai, après m'être déclaré pour la première et la dernière fois de ma vie. Je l'avais quittée, sans m'expliquer. J'en avais pas eu le courage. Et pendant des mois, j'avais vécu avec le poids de cette lâcheté sur mes épaules. J'avais peur de la revoir un jour, de la croiser au hasard dans une rue, de me retrouver devant celle qui m'avait volé le coeur. C'était maintenant que le destin avait choisi, pour me confronter à mes erreurs. J'étais pas prêt. En fait, je le serai jamais. Me séparer d'elle avait été la plus grosse erreur de toute ma vie. Je le savais, mais pendant trois ans j'avais essayé d'oublier ce soir où j'avais tout détruit. J'avais essayé d'oublier ces yeux qui m'avaient rendu fou. Trois ans après, j'y étais presque. Elle était toujours là, dans un coin de ma tête, indélébile. Mais elle était dans un petit coin, où je m'aventurais bien moins souvent. J'avais continué ma vie sans elle. Et aujourd'hui elle revenait. J'avais tracé à un nouveau chemin, sans Jade y marchant avec moi. C'était moins beau, mais je m'y étais fait. Et aujourd'hui elle avait retrouvé ma route. Trois ans gâchés, trois années de travail et d'efforts pour rien. Elle était là, elle était sortie de ce petit coin dans ma tête. Et moi, j'imaginais qu'on pourrait parler comme si de rien n'était. C'était prévu. Je la vis baisser les yeux. J'aurai aimé en faire autant, mais elle l'avait fait avant moi, et deux personnes face à face qui regarde le sol en même temps c'est idiot. A vrai dire, la situation en elle-même était idiote, presque grotesque. Je me sentais idiot, tellement con. Je savais pas, je savais plus quoi lui dire. Trois ans de silence, qui me clouaient la langue dans la bouche. Ah d'accord. J'opinai de la tête pour accompagner mes paroles. Je ne voyais pas ce que je pouvais ajouter. Et là je tombais de haut. Je me rendais compte qu'il n'y avait plus rien. Je m'en étais douté, que si un jour elle venait à recroiser mon chemin, rien ne serait comme ça pouvait l'être avant, rien ne serait aussi simple et aussi superbe. Mais la réalité me frappait de plein fouet, encore, encore plus fort. J'avais mal dans la poitrine. Mon coeur tambourinait. Il se perçait par endroits. On.. on devrait rentrer, il fait froid dehors. Bonne idée. Peut-être qu'à l'intérieur, je retrouverai un peu de courage, celui qui m'avait manqué la dernière fois que je l'avais vue. Cette fois, je me raterai pas.



_________________





all you need is friends, lalalalala.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF ✝ SHOW YOU THE WAY
BAISERS ÉCHANGÉS : 3648
AVATAR : perrie edward, la femme parfaite (♥)
CRÉDIT : beaming (ava) + tumblr/kaakook (gifs+citation)
DC : zippora, la femme enceinte et aria la rousse
PSEUDO : lottie


AGE : uc
SITUATION : uc
PROFESSION : uc
TO DO LIST : uc
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1094-l-espace-est-rempli-d-enfants-en-orbite-jadou#35586
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Sam 2 Nov - 14:24



- ashton & jade -
i remember years ago...

❆❆❆
C'est au moment où on pense que tout vas bien que quelque chose bouleverse cet équilibre. Ton équilibre: les cours, tes potes, les gars que tu t'amuse à draguer en soirée mais avec qui ça s'arrête là. Le bouleversement? Ashton. Si il te demandait de revenir, tu dirais oui. Parce que même après trois ans il reste ta plus longue relation amoureuse et ton premier copain et surtout parce qu'une petite (énorme) partie de toi l'aime encore. Le premier amour qui te brise et te laisse à terre, incapable de te relever. Bien qu'en réalité t'ai réussi à t'en relever mais c'est autre histoire. T'es tendue, t'es nerveuse, t'as envie de rentrer, prendre tes affaires et partir t'enfermer dans ta chambre parce que cette rencontre te bouleverse littéralement et tu ne pensais pas un jour devoir lui refaire face. Ta soirée était prévue, tout allait bien, même cette danse était parfaite mais le voir là, en face de toi... non. T'y crois toujours pas. Ah d'accord. Tu ne sais pas si il est déçu, il attendait peut-être une autre réponse de ta part. Mais non, t'es là parce que la soirée était prévue. Tu continues de regarder le sol, comme si il y avait quelque chose d'intéressant. Et puis, tu entends à nouveau sa voix. On.. on devrait rentrer, il fait froid dehors. Tu sais pas si t'as envie de rentrer dans le wagon en sa compagnie. En réalité oui mais une part de toi ne veux pas. Tu sais pas trop en réalité. Sur le coup t'es indécise. Une seconde t'es heureuse de le voir, celle d'après t'as envie de rentrer. T'as envie de le prendre dans tes bras, ensuite tu voudrais le frapper. Réveille toi, ça durera pas éternellement. Je suis désolé mais... je peux pas. J'arrive pas à faire semblant de rien. t'avais besoin de lui parler mais peut-être pas ce soir. Tu veux pas non plus gâcher sa soirée pourtant la tienne vient de tomber à l'eau parce que même si c'était magique de le voir, t'es perdue. Tu meurs d'envie de lui sauter dans les bras quand même. Parce que dans un premier temps tu crois à un rêve (oui, encore) bien qu'en réalité, non. Tu ne rêves pas. Félicitation, t'es dans la merde! L'effet miroir. Je voulais pas gâcher ta soirée. Oublie ce que j'ai dis. Tu relèves les yeux vers Ash. Et tu penches légèrement la tête. Et merde, regardes le sol, ça vaut mieux. Ses magnifiques yeux vont te faire plonger. Le sol jade, regarde le sol. Même si en fait c'est impossible de ne pas le regarder dans les yeux. Il a quelque chose, un truc qui te rend complétement dingue. Et puis tu secoue légèrement la tête. T'aurais envie de parler avec lui, d'expliquer ce que tu as ressentis et bla bla bla, mais tu penses qu'en réalité, il ne vaut mieux pas. Je crois que je vais rentrer chez moi. La meilleure chose à faire? Probablement. T'as la tête qui tourne et pourtant t'as rien bu. T'as sûrement raison, parler avec lui ce soit n'est peut-être pas la meilleure solution. Tu passes ta main dans tes cheveux, tu te demandes ce que tu as bien pu faire pour en arriver là. Arriver à t'écraser et ne pas lui parler pour ne pas qu'il passe une mauvaise soirée. A la base ça ne te ressemble pas. A la base, tu penses à toi, pas aux autres. Même si t'as toujours fais passer le beau brun aux magnifique yeux avant tout. Oui, même avant toi! T'as peut-être besoin de temps pour réfléchir et pour réaliser.

Citation :
j'espère que c'est pas trop le foutoir  

_________________


lorsque nous aimons nous sommes tous des idiots.
« J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
not even the gods above
BAISERS ÉCHANGÉS : 1563
AVATAR : harold bouclettes styles.
CRÉDIT : (c) marquédessus.
PSEUDO : carousel vibes.


AGE : vingt-et-un ans de bgattitude.
SITUATION : c'est Bagdad.
PROFESSION : étudiant en histoire et vendeur à la librairie de Burleigh Waters.
TO DO LIST : racheter des kinders, faire des câlins à Aiden, m'occuper de Snoopy, dormir avec Serena, comprendre Joey, faire une tournée des bars avec Austen, ranger mes dvds, divorcer de Zippora et emménager, danser avec Reagan, casser la gueule à Nohlan, baby-sitter Henley, en vouloir à son père, récupérer Jade.
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   Sam 2 Nov - 23:59




and then you realize.
jade & ashton.

Je restais là, à la regarder. Même la tête baissée, j'avais du mal à m'arracher à sa contemplation. Comme avant, elle me fascinait. Elle, toute entière. J'étais plus moi-même dès l'instant où elle était là. Je suis désolée mais.. je peux pas. J'arrive pas à faire semblant de rien. Je tombais de haut, encore. Parce que je pensais sincèrement qu'après ce que je lui avais fait, après ce que je nous avait fait, j'allais pouvoir retrouver une chance ? Si seulement j'avais pu courir droit dans un mur, me jeter du haut d'une falaise pour m'écraser tout en bas contre les récifs, ou me cogner la tête sur une rambarde jusqu'à ne plus me rappeler de mon nom. Je me serai probablement senti beaucoup mieux que maintenant. Il n'y avait plus rien. Ce truc qui brûlait, qui irradiait entre nous deux, c'était disparu, envolé, comme un rêve lointain. Mais ce qui me tuait, c'était que moi je l'avais encore. Après trois ans, j'avais toujours le coeur qui bondissait violemment dans ma poitrine en la regardant. J'avais toujours la tête à l'envers en me plongeant dans son regard. Mais elle non. Elle fuyait mes yeux, elle refusait de me voir. Elle m'arrachait le coeur. Je voulais pas gâcher ta soirée. Oublie ce que j'ai dit. Si la situation n'était pas aussi compliquée, j'aurai levé les yeux au ciel et lui aurai tiré les joues, en lui expliquant que jamais elle ne gâcherait un seul moment de ma vie. Mais ce n'était pas le cas. Même si elle avait rendu ma soirée merveilleuse à partir du moment où elle m'avait laissé l'emmener danser, elle avait aussi balayé mon coeur, celui du Ashton d'il y a trois ans qui me restait encore, que j'avais gardé précieusement. Elle l'avait brisé, elle piétinait les derniers morceaux qu'il en restait. Mais je recollerai tout, encore. Parce que Jade n'était pas quelque chose de passage. Elle m'avait marqué, comme on marque une bête au fer chaud. Elle m'avait marqué le coeur, comme un tatouage qu'on se déciderait jamais à enlever. Je l'avais toujours dans la peau. Je le voyais, qu'elle avait pas envie de rester là. Je la connaissais encore trop bien pour l'ignorer. Elle releva la tête, j'en profitais pour attraper son regard. Pendant un instant, j'avais l'impression de la retrouver, comme si il n'y avait plus de passé. Comme si je ne l'avais jamais quittée. C'est dans ses yeux que je me sens bien, que j'oublie tout. Je crois que je vais rentrer chez moi. Encore une claque. Mais qu'est-ce que je pouvais y faire ? Je serai bien le dernier à la juger, le moins bien placé pour la retenir. Et pourtant qu'est-ce que j'en crevais, de pas pouvoir la retenir, de pas pouvoir la serrer dans mes bras, de pas pouvoir tout lui expliquer une bonne fois pour toute. De pas pouvoir tout réparer, ou tout oublier si elle préférait. De pas pouvoir recommencer. Tu veux que.. Je la bouclai rapidement. C'était pas la peine d'en rajouter. Pour rien au monde elle voudrait que je la raccompagne. Même si j'en mourais d'envie, il était pas question de moi. Même si la voir rentrer seule ne me rassurait pas, je resterai à ma place. Loin, derrière elle, à la regarder partir, comme la dernière fois. C'était ce que j'avais de mieux à faire. C'était ma place. J'étais son passé, j'avais aucun droit de revenir dans son présent. Au revoir Jade. Au revoir, et pas adieu. J'avais plus envie de la voir disparaître de ma vie une nouvelle fois. Je voulais croire que la vie s'était pas décidée à nous séparer. Je voulais croire que notre histoire n'était pas finie. Sa voix résonnait encore dans ma tête, je voulais l'y garder encore un peu. Son souvenir ne me quitterait plus. Mais il me torturerait maintenant. A tous les moments de nous deux que j'aimais me rappeler parfois en pensant au plus magique des songes, ce soir s'ajouterait. Ce soir où mon immense connerie me retombait sur la gueule, aussi lourde et aussi douloureuse qu'une enclume qu'on m'aurait jetée dessus. Je reculai d'un pas, de deux. J'aurai dû la laisser partir en premier, parce que c'est ce qui se fait, mais je pouvais plus rester devant elle. Ça me tuait. Au moment même où je lui tournais le dos, je sentais ma poitrine me compresser un peu plus. J'avais une boule dans la gorge, je me sentais fiévreux. Tout mon corps me criait de me retourner et de courir la prendre dans mes bras. Mais je voulais être raisonnable, et ma raison me suppliait de la laisser tranquille une bonne fois pour toute. Je m'éloignai lentement, sans jamais me retourner. Si je le faisais, je ne me retiendrais plus. Je tremblais violemment, à lutter contre moi-même. Je sentais pas le froid de dehors, mais j'avais froid à l'intérieur. J'étais glacé. Je sentais mon coeur saigner, et de l'eau salée se balader sur mes joues. Ma mémoire était figée sur le seul souvenir qui me semblait rester ce soir. Jade.



_________________





all you need is friends, lalalalala.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
+
MessageSujet: Re: deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)   

Revenir en haut Aller en bas
 

deux inconnus pas si étrangers.... (ash&jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER LOVE V 2.0 :: rps / intrigues :: Le train fantôme. :: W2 - Le bal masqué-