Partagez | .
 

 Let's play both together | PV Cassidy Rockwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 269
AVATAR : Colin O'Donoghue
CRÉDIT : tumblr
DC : aucun
PSEUDO : mary


AGE : 29
SITUATION : célibataire
PROFESSION : photographe indépendant
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1670-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister + http://thunderlove.forumactif.org/t1725-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister
MessageSujet: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Mar 25 Fév - 8:16

Cassidy Rockwood & Matthias Specter.
Let's play both together

 

 
La journée qui était en train de se dérouler était sans doute assez commune à toute celle qu’il vivait depuis son arrivée à Gold Coast. Une vie bien tranquille, bien loin de ces terres de combat qu’il avait côtoyé durant plus de six ans. Il mentirait bien entendu s’il n’avouait pas qu’il lui arrivait parfois de se demander où il se trouvait à son réveil, son corps encore bien trop paramétré par cette armée, qui dans une certaine mesure avait construit l’homme qu’il était à ce jour. Il avait mit énormément de temps à se faire à sa nouvelle vie, celle qu’il avait laissé derrière lui en s’enroulant dans l’armée. Le temps commençait peu à peu à faire effet sur son inconscient et il finissait par trouver un attrait particulier à cette vie qu’il menait aujourd’hui.

Après tout, il avait cette choix de pouvoir vivre de sa passion, ayant assez économisé pour pouvoir ouvrir son propre studio de photos et la chance lui avait énormément souri depuis son arrivé au sein de cette ville. Sa cousine y avait fait beaucoup en le prenant en tant que photographe pour l’un de ses mariages et il y avait fait ses preuves. Désormais, elle l’appelait souvent pour les évènements qu’elle organisait et le bouche à oreille, se faisait pas mal et il avait désormais un carnet de commande assez bien fourni, qui rendait son commerce rentable en lui assurant un train de vie correcte. Il s’était donc levé relativement tôt pour faire un petit footing, une habitude dont il ne pouvait nullement se déroger avant de prendre une douche et se sustenter. Il avait enfilé un simple jean et une chemise sur laquelle il avait ajouté un gilet sans manche.

En cette fin de matinée, il devait retrouver une de ses amants. Une ancienne danseuse professionnelle qui s’était reconvertie en professeur de danse. Une femme à la beauté résolument envoutante et face à laquelle il s’était de nombreuses fois laissé tenter. Il était difficile de dire non à une telle créature et cette dernière n’étant nullement conventionnelle au sujet de leur relation, ils se fréquentaient parfois pour coucher ensemble. Une sorte de sex-friend, pour ne pas dire un plan cul même s’il devait reconnaitre que la jeune femme était particulièrement attrayante. Cette dernière l’avait d’ailleurs contacté dans le cadre d’un contrat. En effet, elle avait besoin qu’il vienne réaliser des photographies de groupes de sa classe dans le cadre de la préparation d’un spectacle. Un contrat qu’il comptait bien honorer tandis qu’il avait préparé son matériel en arrivant à son studio.

Il avait donc rangé son équipement dans sa voiture avant de prendre la direction de l’établissement de la jeune femme à l’adresse qu’elle lui avait indiqué. Toujours ponctuel, il arriva avec près de dix minutes devant les portes de l’école dans laquelle il vint l’attendre au sein de l’accueil. La jeune femme ne manqua nullement de venir l’y rejoindre rapidement alors qu’il l’accueillait avec un sourire franc et amical.

« Bonjour Cassidy, toujours aussi magnifique à ce que je vois… » Vint-il lui lancer dans un clin d’œil amical en ajoutant simplement « Ça va bien depuis la dernière fois? Je suis prêt comme tu peux le voir pour remplir ma mission, ils sont prêts les stars de la journée ? »

Il ne pu s’empêcher de rire de façon douce, conscient des bêtises qu’il pouvait déblatérer mais, s’il arrivait déjà à faire sourire la jeune femme, il en serait ravi.


TENUE : 01.

   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
love is just a game.
BAISERS ÉCHANGÉS : 217
AVATAR : Katie McGrath
CRÉDIT : Shiya (avatar) tumblr (gifs)
PSEUDO : sweety


AGE : 30 ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : professeur de danse moderne ♦ ancienne danseuse
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Jeu 27 Fév - 5:13

Le jeu, c'est un corps-à-corps avec le destin.
☆ ☆ ☆
Tu regardes autour de toi, la salle est enfin prête, tu es assez fière de ton travail, d’un côté tu as un semblant de vestiaire que tu as mis en place avec le personnel de l’école. Des draps sur des tringles on fait l’affaire, ainsi cela évitera à tes élèves de courir pour aller se changer, ce qui serait une perte de temps inutile pour tout le monde.  Juste à côté se trouvent les costumes de scène et tu vérifies encore une fois qu’il ne manque rien, tu es trop perfectionniste pour qu’un accessoire manquant perturbe la séance photo. Ensuite il y a le coin pour les photos, les glaces ont été caché pour facilité le travail de Matthias, tout à l’air vraiment prêt. Tu as déjà une idée de ce que tu souhaites, au départ des photos des danseurs en tenue de tous les jours et puis des photos en tenue de scène. Bien entendu Matthias aura son mot à dire après tout c’est lui le photographe et il sera surement le mieux placé pour voir ce qu’il convient en fonction de ce que tu souhaites. C’est alors que tu te regardes dans une des glace, tu es en survêtement pas très sexy comme tenue, ensuite tu regardes ta montre. Tu as encore un peu de temps avant l’arrivé de tout le monde, tu en profites pour te détendre un peu, tu quittes ta veste, tu allumes le lecteur CD, et tu te laisses emporter par la musique vers un lieu où toi seul à accès. Tu enchaines les pirouettes et les piquets, puis quelques mouvements de base sans trop forcer, pas besoin de te fatiguer inutilement, tu vas avoir besoin de ton énergie pour tout organiser. Tu sais très bien que la journée ne va pas être évidente entre vingt élèves excités et la présence de Matthias.


Matthias se prénom résonne à tes oreilles comme un doux baiser, une caresse agréable, à cette pensée une chaleur envahit ton corps. Votre rencontre c’est faite  grâce à des amis communs. Tu cherchais quelqu’un pour faire des photos et il est arrivé juste au bon moment. Il a été très professionnel jusqu’à ce que ses lèvres se retrouvent par accident sur les tiennes. Mais quel délicieux accident, pas évident de résister pour la suite, de toute façon pourquoi résister quand la gourmandise est aussi séduisante, alors tu as fini dans un lit avec lui. Et depuis vous aimez vous retrouvez pour partager un moment agréable, il faut dire que Matthias en plus d’être séduisant, à beaucoup d’autre atout, un regard charmeur, un corps de rêve, des lèvres à croquer, enfin tout te plait en lui. Et puis entre vous pas de prise de tête, tu es libre, on se voit, et ça se finit le plus logiquement du monde. Mais là va falloir résister à l’appel de son corps, vu qu’il est là pour le boulot, mais tu sais très bien que tu ne pourras pas t’empêcher de le provoquer, jouer avec lui tu aimes tellement ça. Bon il est largement temps pour toi de passer sous la douche et de troquer ton survêt contre une tenue plus adéquat. Tu récupères ton sac et files vers ton vestiaire personnel. Après une bonne douche, tu glisses dans une robe fluide à bretelles, plus facile pour les mouvements si tu dois en montrer aux danseurs. Elle a un léger décolleté pas la peine de jouer le jeu de la provocation, Matthias risque d’être déjà déconcentré par les danseuses pas besoin d’en rajouter. Elle est de couleur rouge ce qui te va très bien au teint. Tu passes par-dessus un cache-cœur noir que tu noues négligemment autour de ta taille. Tu n’oublies pas d’enfiler une paire de talon, dans l’école tu es plus souvent pied nu alors tu aurais tendance à oublier tes chaussures, tant que ce n’est pas ta tête que tu oublies.


Tu prends la direction de l’accueil où tu espères retrouver le jeune photographe. En effet il est déjà là avec tout son matériel et son sourire ravageur, comment ne pas craquer face à tant de charme. Il te salue ne manquant pas de te complimenter sur ta tenue, rajoutant au passage un clin d’œil ce qui finit de te faire fondre.  « Toujours aussi charmeur à ce que je vois, tu n’es pas mal non plus. » Tu lui rends son sourire et tu poses un baiser sur sa joue. « Je vais bien et toi. » Ta voix est alors plus sensuelle, vu les circonstances de votre dernière rencontre. « Je vois ça et cela risque d’être une mission périlleuse vu la beauté des danseuses, va falloir que tu sois sage. Et les stars sont prêtes, elles nous attendent dans ma salle de danse. On y va. » Tu passes devant pour le guider dans les divers couloirs de l’école, tu ne profites pour faire un peu le point. « Matthias pour  ces jeunes ce spectacle est très important, certains y vont jouer leurs carrières. C’est pour ça que l’on a besoin d’un super support de publicité, je sais que tu vas nous faire un truc de fou. J’ai entièrement confiance. » A ce moment là c’est plus la professionnelle qui parle que l’amie ou l’amante, c’est peut être même l’ancienne élève qui a connu le même stress que ce que tes élèves connaissent en ce moment.  Vous arrivez devant la porte de ta classe, qui est fermée. Les échos des voix des vingt personnes qui s’y trouvent à l’intérieur se font entendre. Tu t’arrêtes faisant face à Matthias. « Tu es prêt à affronter les fauves, car ils sont excités comme des puces depuis que je leur ai dis pour la séance photo. » Puis tu jettes un coup d’œil dans le couloir, il est vide, tu en profites pour poser ta main contre la poitrine de Matthias le poussant gentiment contre le mur. Tes yeux plongent au fond des siens, et sans hésitation tes bras entourent  sa nuque. Cette fois c’est sur ses lèvres que tu déposes un baiser bien plus intense que ce que tu ne l’aurais voulu, du coup tes joues s’empourprent légèrement. « J’en avais besoin pour affronter la journée. » Tu relâches la délicieuse étreinte en laissant tes mains glisser le long de son corps et tu ouvres la porte. Lorsque tu rentres dans la salle le silence se fait, tous les danseurs se rapprochent de Matthias pour le saluer. Toi ton premier geste est de quitter tes chaussures. « Voilà c’est beaucoup mieux comme ça. » Ce qui fait rire la plupart de tes danseurs, d’ailleurs William un de tes meilleurs élèves qui en plus craque pour toi, ne peut s’empêcher de dire. « Cassidy n’est bien que pied nu, elle porte des chaussures par obligation. » Son regard en dit long sur les sentiments qui l’éprouvent pour toi, tu as beau lui faire comprendre que c’est impossible entre vous il est du genre têtu. Tu es sure que Matthias a remarqué la façon dont il te regarde. Ensuite va-t-il s’en servir. « Matthias je voudrais si tu n’y vois pas d’inconvénient que l’on commence par une série de photo de groupe en tenue classique, avant de passer aux costumes. Ce que l’on a besoin ce sont des photos pour notre affiche mais là je pense que l’on en mettra une en costume. Ensuite des photos pour les programmes et puis celles pour les pubs que l’on va distribuer. Les costumes sont là si tu veux y jeter un coup d’œil. Après c’est à toi de voir comment on organise ça. » Tu emmènes Matthias vers les costumes laissant les élèves attendre dans l’autre coin.

_________________


“La vie n'est qu'un piège où l'on finit toujours par tomber.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 269
AVATAR : Colin O'Donoghue
CRÉDIT : tumblr
DC : aucun
PSEUDO : mary


AGE : 29
SITUATION : célibataire
PROFESSION : photographe indépendant
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1670-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister + http://thunderlove.forumactif.org/t1725-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Jeu 6 Mar - 3:00

Cassidy Rockwood & Matthias Specter.
Let's play both together

 

 
Il l’avait accueilli avec ce sourire franc qu’il avait pour habitude d’adresser à tous ceux qu’il appréciait et la jeune femme faisait résolument de ces dernières. Une jeune femme qu’il avait rencontré au sein d’une soirée au travers d’amis en commun et qui lui avait fait part de son désir de passer sous son objectif, au sens véritable du terme. Il est donc évident qu’il s’était fait une joie de prendre en photographie, cette ancienne danseuse au talent résolument immense qui avait la capacité de faire rêver tous ceux qui avaient le plaisir de la voir s’élancer sur ces notes de musiques mélodieuses. Il avait suivi ses mouvements fluides avec attention et passion, capturant ces instants volés qui sauraient mettre son expression, sa gestuelle, sa prestance en valeur et il n’avait pu qu’être charmée par cette femme aux formes résolument plaisantes.

De ce fait, il n’avait pu résister à la tentation de gouter à ses lèvres ô désirables lorsqu’ils s’étaient revus pour qu’il puisse lui montrer les clichés qu’il avait faits d’elle. Un baiser auquel la jeune femme avait répondu et qui s’était trouvé le premier d’une multitude d’autres alors que la passion, le désir les avaient menés sur la route sinueuse du plaisir charnel. Une beauté qu’il voyait régulièrement pour profiter de ces instants luxurieux sans que ceux-ci n’aient une réelle signification autant pour elle que pour lui et qui leur permettait de rester sur de bonne base. Seulement, étant donné qu’elle se trouvait être sa cliente à son instant, il n’avait nullement laissé son côté charmeur prendre le dessus même si cette facette faisait entièrement partie de sa personnalité.

De ce fait, il ne fut nullement étonné de la réponse de cette dernière, qui vint lui retourner son compliment en lui lançant qu’il n’était pas mal non plus. Une remarque qui le fit sourire alors qu’il sentait cette délicate paire de lèvres se choir sur sa joue, laissant le souffle chaud de Cassidy se mouvoir sur sa peau. Cette dernière lui indiqua qu’elle allait bien avant d’enchainer sur la suite de sa question. Elle lui annonça que cela risquait d’être une mission périlleuse vu la beauté des danseuses et qu’il allait devoir rester sage. Une remarque qui le fit délicatement sourire et rire alors qu’il répondait spontanément dans une voix faussement outrée.

« Que crois-tu ? Je suis toujours très professionnel, Mademoiselle Rockwood ! »

Bien entendu si on omettait l’accident de leur premier baiser qui avait fini dans les fins draps de son lit où ils avaient passés une nuit résolument plaisante et enivrante. Une nuit qui restait ancré dans son esprit comme un moment de plaisir résolument agréable alors qu’il continuait d’écouter sérieusement la professeure qui vint lui intimer de la suivre pour poursuivre sur le fait que ce spectacle est très important pour eux car ils vont y jouer leurs carrières, c’est pour cela qu’elle désirait d’un super support de publicité et elle savait qu’il allait lui faire un truc de fou. Elle avait entièrement confiance, un éloge qui le fit sourire résolument ravi alors qu’il murmurait.

« Quelle pression d’un seul coup ! » s’exclama-t-il dans un fin sourire avant de poursuivre dans le même ton doux. « Vous pouvez compter sur moi, je ferai tout pour être à la hauteur. »

Ponctuant tout ceci par un clin d’œil confiant alors que la jeune femme lui demandait s’il était prêt à affronter les fauves, ce qu’il était bien entendu alors qu’il riait faiblement aux paroles de la jeune femme.

« J’ai même hâte de rencontrer ces petites puces comme tu les nommes ci bien. Je ne doute pas qu’ils seront d’aussi bons modèles que toi. » S’exclama-t-il alors qu’il sentait soudainement la main de Cassidy se poser contre sa poitrine pour le pousser délicatement contre le mur.

Une action résolument surprenante mais nullement dérangeante alors qu’il sentait les fins bras de cette demoiselle se nouer autour de sa nuque pour plonger son regard dans le sien, si pétillant de malice et de plaisir alors qu’il sentait les lèvres de cette créature se choir sur ses lèvres, les embrassant plus intensément qu’elles ne l’auraient du pour en faire un baiser chaste. Un contact qu’il apprécia résolument alors qu’il sentait déjà ses tortionnaires se retirer des siennes, bien trop vite à son gout. Elle lui murmura qu’elle en avait besoin pour affronter la journée alors qu’il soufflait dans un fin sourire.

« Le plaisir est pour moi. N’hésites pas à réitérer en cas de besoin. »

Sa voix se voulait taquine alors qu’il sentait ses belles mains glisser sur son torse. La jeune femme semblait résolument taquine aujourd’hui et il devait bien reconnaitre qu’il ne voyait aucun inconvénient à être charmée par cette dernière, la trouvant particulièrement attrayante. Il la laissa donc s’enfuir de lui, amusé et curieux de découvrir tout ce bon monde, ce qui ne demanda que quelques minutes de plus alors qu’il pénétrait dans la pièce en compagnie de la professeure. Comme l’avait prédit la belle, il fut assaillit par ces derniers qui le saluait obligeamment alors qu’il faisait de même en répondant à leurs questions, toutes aussi pressantes les unes que les autres avant qu’une voix masculine ne s’adresse à lui pour lui informer que Cassidy n’était bien que pied nu, ne portant des chaussures que par obligation.

Des paroles ô surprenantes de la part d’un élève pour sa professeure mais en vu du regard qu’il tendait à cette dernière, il était fort à parier qu’il rêvait de la séduire pour la mettre dans son lit. Peut être était-ce déjà le cas, qui sait ? Une pensée qui le fit sourire doucement sans pour autant y répondre car il ne comptait nullement trahir la relation qu’ils entretenaient tous les deux. Actuellement, il se trouvait être un simple photographe et non un des amants de cette femme qui venait poursuivre en lui indiquant quelques directives qu’elle désirait suivre en lui annonçant la couleur. Il écouta cette dernière avec attention, hochant silencieusement la tête de façon affirmative puisqu’il n’y voyait pas d’inconvénients. Il vint la suivre à l’écart pour découvrir les costumes, les détaillant avec attention alors qu’il songeait sérieusement à commettre mettre en ordre tout cela au cours de la séance de travail. Il se pinça les lèvres un instant, très songeur avant de s’exprimer doucement.

« Tout me semble bons. Tu as bien préparé le terrain à ce que je vois en mettant en place ces draps blancs, cela facilitera la mise en scène lorsque j’éditerai les photographies plus tard. Je pense que l’idéal est que tu fasses ton cours comme d’habitude. Si je leur demande de pendre des poses particulières, ils vont se figer et cela ne rendra pas naturel sur les photos. »

Il vint lui sourire à ses mots alors qu’il continuait simplement dans le même ton. « Je vais me fondre dans le paysage avec mon appareil, fais comme si j’étais pas là. Enfin si tu en es capable... » Vint-il ajouter dans un murmure et sourire taquin en ajoutant : « Même si je pense qu’un de tes élèves a bien envie de te distraire. »

Il vint ponctuer ses mots par un clin d’œil avant de poursuivre de nouveau de façon professionnelle :

« En seconde partie de la matinée, vous pourrez mettre vos costumes pour les photos pour le spectacle. L’idéal est donc dans un premier temps, un travail de groupe et ensuite les passages individuels de chacun pour réaliser les photos pour le book de la promo. Cela te convient-il ? »

   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
love is just a game.
BAISERS ÉCHANGÉS : 217
AVATAR : Katie McGrath
CRÉDIT : Shiya (avatar) tumblr (gifs)
PSEUDO : sweety


AGE : 30 ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : professeur de danse moderne ♦ ancienne danseuse
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Jeu 13 Mar - 6:05

Le jeu, c'est un corps-à-corps avec le destin.
☆ ☆ ☆
Lorsque tu pousses la porte de la salle de danse ton cœur bat un peu trop vite, le baiser que tu viens de donner à Matthias quelques seconde plus tôt à éveiller en toi bien des tentations. Ce baiser qui te semble trop court, ce baiser que tu voulais furtif et qui pourtant fut bien plus que ça, ce baiser qu’il te rend avec tant de plaisir, ce baiser qui te ramène à ce que vous partagez lorsque vous êtes ensembles. Il est vrai qu’il est difficile de résister aux charmes du beau brun, et tu as craqué bien vite, et quand tu l’as vu là dans l’entrée à t’attendre tu as su qu’il serait dur en tout cas pour toi de ne voir qu’en lui le photographe que tu as engagé. Tu rentres donc dans la salle avec sur tes lèvres le gout des lèvres de Mathias, gout  que tu n’es pas prête d’oublier, et puis s’il n’y avait que ses lèvres qui t’ai marqué. Non il y a bien plus. D’ailleurs lorsque tes mains ont glissé volontairement sur sa chemise après votre baiser, tu ne rêvais qu’à une chose, la douceur de sa peau, un frisson à même parcouru ton dos à cette pensée. Mais c’est du photographe donc tu as en priorité besoin, et tu sais que Mathias a aussi beaucoup de talent dans ce domaine, ensuite s’ils vous restent du temps, une fois que la salle sera vide et que vous serez seul…. Tu pousses donc la porte reprenant tes esprits, tu as besoin d’être le professeur et pas la femme en passant cette porte, vingt paires d’œil vont se poser sur vous et tu ne veux pas qu’elles se doutent de quoi que se soit. Le calme fait place au bruit dés que les élèves te voient, tu leurs présentes Matthias, il est vite assaillit par la troupe, ils sont tous tellement excités par cette journée, toi aussi d’ailleurs mais pas pour les mêmes raisons. Mathias est un homme qui te fais un peu, voir même beaucoup perdre la tête, et tu aimes ça, même si ce n’est que physique, il te fait sentir femme et c’est délicieux. Dans un geste tout à fait naturel tu quittes tes chaussures, tes pieds se sentent bien plus libre nus, qu’enfermer dans une paire de talon même si ça aide dans la vie, tu n’en portes que quand tu y es obligé. D’ailleurs William ne se gêne pas pour en faire la remarque, ses yeux parlent pour lui, il te désire et ne se gêne pas pour le montrer, même si tu lui as bien fait comprendre qu’il n’y aurait jamais rien entre vous. Il est du genre tenace. « Échauffez vous au lieu de vous amusez pendant que je fini de mettre aux point deux ou trois petites choses avec Matthias. La journée va être longue alors pas besoin de perdre de temps en plaisanterie. Au boulot tout le monde. Vous savez tout ce que peut entrainer un mauvais échauffement. » Tu leurs dis cela sans haussez la voix, de toute façon pas besoin de cela pour qu’ils s’entrainent, ils savent tous très bien ce qu’ils encourent s’ils ne sont pas prêt au bon moment.


Tu t’éloignes légèrement entrainant Mathias avec toi, il trouve que ce qui a été fait dans la salle et très bien et que du coup son travail sera facilité. Il te propose de faire ton cours comme s’il n’était pas là, et il prendra les photos sur l’instant dans le mouvement. Mathias pense que les photos seront plus naturelles ainsi et c’est ce que tu veux, tu veux faire ressortir l’aisance de tes danseurs, leurs joies de vivre et le plaisir qu’ils ont à danser. « Faire comme si tu n’étais pas là, cela risque d’être difficile … pour eux en tout cas. » Tu lui souries car tu sais que pour toi aussi cela ne serait pas facile, la première fois qu’il est venu ici pour te prendre en photo il n’y avait rien entre vous, et ce fut un vrai plaisir de danser devant Mathias, mais il y eu ce baiser et bien d’autre derrière. Alors là il va te falloir beaucoup de concentration, tu sais que tu en es capable, mais en même temps vous aimez jouer et tu sais que cette séance sera aussi une occasion de vous provoquer à tour de rôle. Histoire de tester qui est le plus résistant des deux lui ou toi. Il te rend ton sourire, irrésistible c’est le mot qui te vient à l’esprit. « Te fondre dans le paysage, je voudrais bien voir ça, mais ne disparait pas trop j’ai encore besoin de toi. » Puis il vient plus prêt pour murmurer quelque chose à propos de William. « Oui je sais et ce n’est pas d’aujourd’hui. J’en ai pris l’habitude avec et tu verras que si je danse avec lui alors, enfin je te laisserais juger du résultat. » Echange de sourire et de clin d’œil dernier petit écart de comportement avec de revenir pour lui le photographe, pour toi le professeur. « Oui c’est parfait comme ça, et puis ils leur faudra bien une pause repas, ils se changeront ensuite. Ok on va commencer par les chorégraphies d’ensemble et puis les couples et enfin individuel. Au fait tu vas faire des photos en noir et blanc parce que je trouve que parfois cela donne mieux dans certain cas. Mais je pense que les photos en couleur peuvent être sympas aussi. Mais c’est toi le professionnel, tu es mieux placé que moi pour voir ce qu’il convient. » Tu te retournes ensuite vers les danseurs, tous le monde a l’air prêt. « Alors on commence par la chorée d’ensemble, prenez vos places, faites comme si Mathias n’était pas là. Je sais que cela ne va pas être facile, évitez de le regarder, penser juste aux personnages que vous jouez.  Je sais que vous en êtes capable. Allez c’est partie. » Tu allumes le lecteur de CD et la musique part, tu restes légèrement en retrait, derrière Mathias. Tu entends juste le déclenchement de l’appareil photo. Tu ne quittes pas tes élèves des yeux, cherchant la moindre erreur dans leurs mouvements, dans le rythme, ils doivent être ensemble pour que l’harmonie soit superbe. Ils n’ont droit à aucun retard sur un temps. Mais une des élèves est légèrement décalée par rapport aux autres, pour ne pas arrêter tu passes juste derrière la jeune fille et tu lui prends ses bras dans tes mains et tu l’aides dans un mouvement fluide à reprendre le rythme, ce qui se fait très vite et puis tu sorts du groupe. Finalement l’enchainement de groupe se passe très bien. « Je suis fière de vous, vous avez vraiment bien bossé. Il y a juste Eliane qui est d’un temps en retard mais cela se corrige très vite. Bon on voit pour les couples. William et Lisy vous démarrez. Et restez concentré tous les deux, vous n’êtes pas toujours ensemble dans vos mouvements. » Tu lances la musique et ils s’élancent au départ tout va bien,  mais Lisy fait une erreur, toujours le même mouvement le piquet suivit de l’enchainement de pirouette. « Lisy tu es à contre temps encore une fois. On va essayer autrement puisque tu n’as pas l’air d’arriver à passer ce mouvement. » Tu prends alors sa place le temps de lui montrer le nouveau mouvement, du coup tu te retrouves dans les bras de William. Tout en dansant tu expliques le mouvement à Lisy. « Tu dois allonger plus ici, et être plus dans l’arrondie dans ce mouvement. » William te fais partir dans une pirouette. « William gardes la tête à la danse, ok. » Ta voix est sèche sur ce coup là, et ce n’est pas parce qu’il y a Matthias, mais parce que tu estimes que vous n’êtes pas là pour jouer et que ses mains ne doivent pas glisser sur ta peau mais tenir tes bras pour t’aider dans le mouvement. « Lisy à toi, et toi William soit plus concentrer sur ta partenaire. C’est important sinon vous n’y arriverez pas et le spectacle est dans un mois ok. » Tu laisses ton regard un instant chercher celui de Matthias, tu lui souris. « Matthias c’est ok pour toi. Bon on reprend. » Tu t’éloignes laissant la place aux deux danseurs. Tu te replaces derrière Matthias, au passage tu fais glisser ta main juste sur son épaule, mais ton regard lui en dit long sur ce que tu imagines.

_________________


“La vie n'est qu'un piège où l'on finit toujours par tomber.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
OH ! TOI TU N'AS PAS ENCORE DE RANG !
BAISERS ÉCHANGÉS : 269
AVATAR : Colin O'Donoghue
CRÉDIT : tumblr
DC : aucun
PSEUDO : mary


AGE : 29
SITUATION : célibataire
PROFESSION : photographe indépendant
Voir le profil de l'utilisateur + + http://thunderlove.forumactif.org/t1670-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister + http://thunderlove.forumactif.org/t1725-ms-i-ll-be-here-for-you-forever-little-sister
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Sam 22 Mar - 2:19

Cassidy Rockwood & Matthias Specter.
Let's play both together

 

 
Il n’avait nullement pu s’empêcher de la taquiner au sujet de cet élève qui semblait en pincer pour la belle professeure qui se trouvait à ses côtés. Un fait qu’il n’était nullement disposer à reprocher à cet homme, convenant aisément que la jeune femme disposait d’atouts très attirants et envoutants, qui savaient s’accaparer l’esprit lubrique de certains hommes. Lui-même faisait parti de ces hommes qui n’avaient pu résister au charisme et à la sublimité qui se dégageait de cette femme, qui maitresse de ses charmes savaient parfaitement accaparer l’esprit des hommes et les faire céder lorsqu’elle-même le désirait. Ce qui était loin de lui déplaire, y trouvant un attrait certain pour cette détermination qu’il y voyait dans son regard. Elle était assez différente de lui sur ce point mais, cela ne l’empêchait nullement de la trouver captivante.

Il vint donc sourire à sa remarque, cette dernière lui informant qu’elle était curieuse de voir comment il allait se fondre dans le paysage mais, il ne devait pas trop disparaitre car elle avait besoin de lui. Une remarque qui vint agrandir son sourire, le rendant plus charmeur tandis qu’elle lui murmurait qu’elle était au courant et que ça ne datait pas d’aujourd’hui. Elle en avait pris l’habitude et elle lui murmurait qu’il finirait par voir que si elle dansait avec lui, elle lui laisserait juger du résultat. Il était fort à parier qu’il en profiterait pour la caresser de façon discrète, songea-t-il dans un sourire alors qu’il se sentait presque mesquin d’avoir envie de voir cela. Après tout, il avait un avantage majeur sur cet étudiant, c’est qu’il avait fait plus que rêver sur les formes charnelles de cette femme, il avait même pu la faire frémir et il ne dirait pas non pour retenter l’expérience de nouveau… Il n’était qu’un faible homme, il voulait bien le reconnaitre.

Cependant, ce n’était nullement le moment de songer à tout cela, son esprit professionnel reprenant le dessus alors qu’il l’écoutait obligeamment, d’un air sérieux et impassible. Il hochait de la tête doucement à ses remarques, y adhérant bien entendu. De toute façon, il verrait ça lors de son retour au studio lorsqu’il regarderait les photos à tête reposée à la fin de la séance. Quoi qu’il arrive, il ne s’inquiétait pas trop pour le résultat, ayant pleinement confiance en ses talents et capacités. Il vint donc se mettre en retrait tandis que la jeune femme s’avançait vers sa classe pour leur transmettre les diverses recommandations. Il trouva une place adéquate pour la prise de vue et prit position pour s’élancer dans son travail au même moment que les élèves. Très concentré sur les élèves, il perçu quelques difficultés d’une des élèves mais vint capturer néanmoins les instants les plus propices à des photos de qualités avec aisance, se déplaçant parfois ici et là de la pièce pour obtenir les meilleurs angles de vus. Comme promis, il se fondait dans la masse, du moins de son mieux et observait en spectateur les divers échanges entre la professeure et ses élèves.

Elle félicita l’ensemble de ses élèves, trouvant qu’ils avaient vraiment bien bossé si ce n’est la jeune demoiselle, qui tout comme il l’avait perçu avait eu parfois un temps de retard. Elle les averti qu’ils enchainaient désormais avec les couples, nommant ainsi le jeune homme épris avec sa partenaire pour débuter ces derniers en les sommant d’être attentifs à leurs mouvements. Concentré, il vint reporter son regard dans l’objectif se concentra sur leurs pas, les premiers se déroulant à la perfection avant qu’une erreur soit commise. Une faute sur laquelle la jeune femme vint interrompre la danse, venant prendre sa place pour lui montrer le pas en question en lui indiquant ces différentes recommandations. Une action dans laquelle, il ne manqua nullement de remarquer que le jeune homme en profitait un peu trop, le faisant délicatement sourire tant il s’était attendu à cela même s’il se fit sèchement reprouver par Cassidy qui lui intimait de se concentrer. Petit moment d’écart, bien recadré comme il s’y était attendu tant il connaissait le caractère un peu rêche de la demoiselle. Cela l’amusait même grandement alors qu’il percevait le regard de la majestueuse ballerine se poser sur lui, son regard. Il vint lui sourire naturellement, un brin amusé et charmeur comme à ses habitudes alors qu’il lui répondait doucement.

« Tout est bon pour moi. Décontractez-vous, concentrez-vous et faites comme si je n’étais pas là. Plus vous serez naturel et plus le résultat sera parfait. Eclatez-vous, quoi ! »

Il s’était exprimé dans un sourire fin et doux envers les deux étudiants alors qu’il sentait la main de la très séduisante professeure se poser sur son épaule, glisser sur cette dernière avec sensualité. Un geste nullement anodin qui ne vint nullement passé inaperçu dans le regard de cet élève dont il sentait l’intensité du regard devenir plus sombre plus passionné. Un regard qui le fit sourire, un peu provoquant sans doute comme s’ils communiquaient au travers de leurs prunelles. Le poussait-il à bout ? Sans doute ? La passion était résolument un sentiment bien captivant à prendre en image, les rendant bien plus expressive que toute autre. Le professionnel était de retour, tout comme l’homme mesquin, qui ne pouvait s’empêcher de provoquer un rival même si en fin de compte, il possédait un avantage certain sur ce pauvre étudiant : lui avait eu droit de gouter au fruit défendu de cette sublime femme qu’était Cassidy.

Sa provocation ou du moins, la menace qu’il représentait semblait résolument avoir touché ce dernier, qui se montrant particulièrement concentré et très méticuleux lors du second passage, sa partenaire se laissant faire avec aisance en suivant bien les recommandations de sa professeur. L’ensemble était harmonieux, résolument agréable à photographier au point d’être en mesure d’affirmer que ces dernières seraient résolument parfaite lorsqu’il les aurait développé. Il avait ce talent d’être en mesure d’être persuadé du rendu des prises qu’il faisait. Ce qu’il ne manqua nullement de confirmer à son amante par un regard pétillant de malice dans un clin d’œil amical en s’exprimant simplement.

« C’est dans la boite, Lisy et William, bon travail ! »


   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
love is just a game.
BAISERS ÉCHANGÉS : 217
AVATAR : Katie McGrath
CRÉDIT : Shiya (avatar) tumblr (gifs)
PSEUDO : sweety


AGE : 30 ans
SITUATION : célibataire
PROFESSION : professeur de danse moderne ♦ ancienne danseuse
Voir le profil de l'utilisateur +
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   Mer 26 Mar - 5:44

Le jeu, c'est un corps-à-corps avec le destin.
☆ ☆ ☆
Une fois les derniers détails réglés avec Mathias tu lances la troupe, au départ tous ensemble tu sais qu’il reste encore quelque mise au point à faire. Quelques petits retards dans le temps pour certain mais rien de bien méchant, rien qui ne rende pas le tableau agréable à regarder et à photographier. Tu es parfaitement consciente qu’il reste encore du travail pour atteindre la perfection et que certains affleuront juste alors que d’autre la toucheront. Tu sais le travail qu’il faut fournir pour en arriver là, tu le sais pour avoir fait le même parcours mais toi tu as étais coupé dans ton élan, à deux doigts de la réussite par un maudit accident. Depuis quand tu emmènes tes élèves aussi haut tu veux que tout soit parfait, pour que rien ne puisse gâcher leurs avenirs, en tout cas de ton côté. C’est trop dur de se battre toute sa vie et de se voir échouer juste sur la dernière marche. Tu es donc intransigeante sur tout et tu n’acceptes pas le manque de professionnalisme, même d’un élève.  Des mois que tu répètes avec eux chaque pas, chaque gestes, tu les connais par cœur, ils sont dans ta tête comme une mélodie, normal c’est toi qui a créé la chorégraphie, un petit bijou sur lequel tu veuilles jalousement jusqu’au jour du spectacle. Mathias est la première personne étrangère à voir le travail, et c’est le seul qui le verra, les autres devront attendre le fameux soir. Ta classe n’est pas la seule en lice et l’enjeu est trop important pour dévoiler les pas avant l’instant fatidique. Du coup tu es quand même un peu stressé, même si ton photographe n’est pas un spécialiste en danse, il a un œil aguerri et il sera juger à sa manière mais ce sera un bon jugement. Il t’a déjà vu danser il sait pour ton sens de la perfection, tu as vu son boulot et tu sais qu’il sera lui aussi impartial.  


Tu fais le maximum pour garder ton calme autant dans ta voix que dans tes gestes, la présence de Mathias ne facilite pas les choses. Elle te trouble même, mais cette tension qu’elle exerce sur toi t’amuses et t’excites bien plus que tu le pensais. Il t’a déjà vu danser, mais ne t’a jamais vu enseigner, et toi qui aime être parfaite, tu ne peux te permettre aucune erreur. Pas aujourd’hui, pas devant lui comme si tu voulais le captiver d’avantage, tu aimes jouer et là tu comptes bien jouer tout en restant professionnelle. Quand à Mathias il fait tout pour mettre les élèves  à l’aise tant par ces paroles, que par ses gestes, tu savais très bien qu’il en serait ainsi. C’est d’ailleurs pour cela que tu lui demandais à lui et non pas au photographe que l’école te proposait. Tu as toute confiance et puis pour toi il est plus facile dans ce genre de situation d’inter agir avec quelqu’un que tu connais, qu’avec un inconnu. Tu essaies de faire pour que tes élèves ne se doutent de rien, même si certains regards parlent pour vous, même certains gestes. De toute façon tu t’en moques un peu au fond, tu n’as pas de compte à leurs rendre, le seul à qui cela peut faire quelque chose c’est William l’un de tes danseur principal qui t’a carrément fait du rentre dedans. Mais lorsqu’il a un moment d’égarement tu sais le remettre à sa place, ce qui à l’air d’amuser Mathias, tu as même l’impression que dans le regard qu’il lui lance il dit à William Cassidy est à moi. En tout cas cela à l’air de produire un effet assez surprenant sur ton élève, il est tout à coup beaucoup plus à l’écoute du jeu et du corps de sa partenaire. Et tu ne manques pas en retour de remarquer le regard et le clin d’œil de ton amant. « Je crois que ton regard lui a fait de l’effet. » Tu lui souris, remarque au moins sa présence sur ce point aura été bénéfique, ton jeune danseur va peut être enfin comprendre que tu n’es pas pour lui et que tu ne le seras jamais. Ensuite Mathias annonce que pour lui c’est ok pour William et Lisy, et toi aussi tu es satisfaite.  « Bon au suivant. » Comme par magie tout se déroule sans encombre à croire que le jeu de défis de regard entre le photographe et le danseur ont donné aux autres la niaque et qu’ils ont tous d’un coup une motivation qu’ils n’ont pas toujours eu. Entre deux passages de danseurs tu ne profites pour remercier Mathias. « Je crois que je te dois une fière chandelle, tes yeux charment vraiment tout le monde. En tout cas ils n’ont jamais été aussi bons. J’aurais du te faire venir plus tôt. » Tu lui souris, puis tu regardes tes élèves. « Pause de cinq minute, avant de reprendre une dernière fois le tableau de groupe avec au premier plan la dernière ligne. Ensuite vous irez manger. » Puis tes yeux se retrouvent dans les yeux de Mathias, tu as une folle envie de l’embrasser mais ton baiser se pose sur sa joue. Et dans le brouhaha des élèves qui se détendent un peu, tu lui murmures. « Si tu savais comme j’ai envie de me retrouver seule avec toi. » Ta main frôle son bras et tes doigts se mêlent  à ses doigts. Puis tu t’éloignes, regrettant déjà ce contact trop court. « Bon allez dernier coup, après je vous libère une heure et demi.  Vous irez manger et prendre l’air. Vous l’aurez bien mérité, allez si vous ne faites pas d’erreur le tableau sera vite bouclé. » Tu te tournes vers Mathias. « Tu fais encore quelques photos, ou tu regardes juste. »


Puis tu lances la musique, et là aucune faute, tout est synchro, une pure merveille le résultat que tu voulais, que tu espérais tant est là devant tes yeux admiratifs, tu en as presque les larmes aux yeux. Une fois fini tu applaudis, heureuse qu’ils se soient autant donné, tu essuies les larmes qui se sont échappées, tu n’aimes pas que l’on te voit vulnérable. « Vous avez été fantastiques, vraiment, je suis enchantée du résultat. Bon allez filer. Et une heure et demi pas plus, on a encore pas mal de boulot. Au fait mangez correctement et surtout pas de pause cigarette pour les fumeurs, à bon appétit à tous et à toute à l’heure. » Tes élèves te félicitent aussi, tu es quand même à l’origine de tout ça, et certains s’approchent de toi pour te serrer dans leurs bras. « Merci à vous aussi. Vous n’allez pas manger un bout, on vous garde une place à notre table. » Et puis Lisy rajoute. « Mathias peut venir aussi. Et je veux bien lui garder une place à mes côtés. » Tu vas leurs ouvrir la porte et tu leurs fais signe de sortir. « Non je ne viens pas, j’ai deux ou trois petites choses à voir avec Mathias pour la suite. En plus j’ai prévu de quoi manger. Allez filer l’heure tourne. Tic tac, tic tac. » Une fois tous les élèves sortis, tu refermes la porte, et tu y donnes un tour de clé Puis tu t’appuies contre calant tes bras derrière ton dos et tu regardes Mathias. « Enfin seul. Tu as faim. » Tu es déchirée entre l’envie de courir vers lui, de lui sauter dans les bras et de t’emparer de sa bouche et celle ce rester là à le provoquer du regard tout en jouant avec ta robe en dévoilant avec sensualité tes cuisses. Tu as chaud d’un seul coup, avec toutes ses idées qui te traversent l’esprit, du coup tu défais ton cache cœur et tu le laisses doucement glisser le long de tes bras, laissant voir tes épaules. Tu attends de savoir ce que le beau brun va faire, et cette attende réveille encore plus ton envie de partager une danse avec lui.

_________________


“La vie n'est qu'un piège où l'on finit toujours par tomber.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
+
MessageSujet: Re: Let's play both together | PV Cassidy Rockwood   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's play both together | PV Cassidy Rockwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER LOVE V 2.0 :: Griffith University.-